Rencontre avec la créatrice de bijoux belge Céline d’Aoust, dans son atelier ixellois, à la veille de son départ pour l’Inde.

QUAND ON ÉVOQUE VOTRE NOM, ON PENSE TOUT DE SUITE À LA TOURMALINE…

« Oui, c’est vraiment ma pierre de prédilection. J’aime particulièrement les tourmalines bicolores et tricolores. On les choisit au coup de cœur, pour leurs associations de couleurs. Ce sont des pierres fascinantes. »

VOUS PARTAGEZ VOTRE TEMPS ENTRE BRUXELLES ET L’INDE…

« L’accès à ces tourmalines est assez limité ici, d’autant qu’elles sont de plus en plus prisées en joaillerie, ce qui n’était pas le cas quand j’en ai fait ma marque de fabrique. Comme ces pierres que j’aime tant se trouvent à Jaïpur, je me suis envolée pour l’Inde. Là, j’ai eu un véritable coup de foudre. Je me suis dit qu’un jour, j’y vivrais. Aujourd’hui, j’y passe six mois par an. »

AVEZ-VOUS UN BIJOU DE PRÉDILECTION?

« J’adore travailler la bague pour son côté symbolique. Quand les gens viennent me voir, c’est en général pour un événement heureux. Quand on me renvoie un bijou pour me demander de graver une date ou que je reçois un message de remerciement de quelqu’un qui me raconte sa demande, ça me touche beaucoup. J’adore mon métier. Même lorsque je serai retraitée, je suis sûre que je continuerai à créer des bijoux (rires). »

Collier Watermelon tourmaline

Bague Moon Watermelon

Bracelet Constellation

Collier Anja’s eye

Boucles d’oreilles Emerald Drop

CÉLINE D’AOUST, 158 RUE FRANZ MERJAY, 1050 BRUXELLES.

À lire aussi: