Comment défendre les droits des femmes et lutter pour plus d’autonomie lorsque l’on
vit dans un pays comme l’Arabie Saoudite? En chantant! Avec le titre Hwages, des jeunes femmes ont semé un vent de révolution musicale au Moyen Orient.

BRISER LE SILENCE

Le groupe, qui a préféré garder l’anonymat, fait fureur sur la toile. Derrière leur niqab traditionnel (revisité avec des tutus colorés et des sneakers), les 6 jeunes femmes osent critiquer la société saoudienne. Du skateboard, des danses, du trampoline ou des auto-tamponneuses: les jeunes chanteuses s’amusent gaiement comme de simples adolescentes. Rien de bien incroyable pour nous, mais en Arabie Saoudite, dans ce pays, où les femmes doivent demander l’autorisation à leur mari pour voyager, travailler ou ouvrir un simple compte bancaire, le clip sonne comme une véritable provocation.

VERS UNE ÉVOLUTION POSSIBLE?

Via un rythme simple et un air dynamique, les jeunes Saoudiennes critiquent
ouvertement les autorités et demandent aux femmes du pays d’acquérir davantage
d’autonomie (elles ne peuvent voter que depuis 2011). «Que les hommes meurent, ils nous rendent malades», osent chantonner les artistes qui n’ont décidément pas froid aux yeux. Le clip est en fait l’œuvre de Majed Al-Esa, un cinéaste saoudien engagé qui avait déjà provoqué l’indignation dans le pays avec sa vidéo Barbs.

À lire aussi: