Home Lifestyle Tourisme Prix littéraire Gael: l’avis du jury

Prix littéraire Gael: l’avis du jury

Prix littéraire Gael: l'avis du jury

En septembre, les auteures sont à l’honneur dans Gael. Pour initier cette sélection 100 % féminine, l’avis du jury sur Reflets dans l’œil d’un homme, de Nancy Huston.

 

Julie Matagne

Reflets n’est pas un roman, c’est une gifle. Et quelle gifle. Avec détermination, mais non sans douceur, Nancy Huston lève les voiles dont on pare nos comportements sexuels, nous, hommes et femmes, jusqu’à nier l’évidence, dans nos sociétés si prétendument libres.

Je pensais avoir fait le tour de la question, le statut de la femme, son identité, le rôle et la nature des hommes. Mais dès les premières pages, Nancy Huston fait vaciller ce bel et confortable équilibre. Et soudain, comme on enlève une paire de lunettes, on s’aperçoit que ce que l’on tenait pour normal relève plutôt de l’exceptionnel et inversement.

Nancy Huston ne remet pas en question l’égalité chèrement obtenue entre hommes et femmes, mais elle nous incite à aller voir plus loin. À quel prix, l’égalité, quand la science nous confirme qu’hommes et femmes n’ont ni les mêmes besoins, ni les mêmes rythmes, ni les mêmes comportements sexuels? À lire donc, et à filer ensuite à vos copines!

 

Delphine Motte

En refermant ce livre, on n’est plus tout à fait la même qu’avant.

Un livre intéressant qui analyse nos différences hommes/femmes face à l’approche de l’autre sexe, la séduction, la sexualité, la reproduction. Même si les propos tenus par l’auteure me semblent à certains moments conventionnels et que je n’adhère pas à toutes ses réflexions, je trouve qu’il y a des informations intéressantes à prendre afin de se faire sa propre idée.

Nancy Huston illustre ses propos au travers d’extraits de livres ou de récits bibliographiques de femmes célèbres (Marilyn Monroe, Nelly Arcan…). Au travers des 300 pages, on aborde les notions d’égalité des genres, de lutte féministe, d’orientation sexuelle, des dérives sexuelles de l’Occident et de pudeur des sociétés musulmanes… des thèmes d’actualité.

Bien qu’il soit écrit sur le ton du roman, il s’agit ici d’un essai. C’est donc un livre pour lequel il faut prendre le temps et qui relève plutôt d’une démarche intellectuelle.

 

Nathalie Aubry

C’est livre bien écrit, bien documenté pour la thèse qu’il défend: l’homme prédateur, la femme, la proie.

Cependant, il faut nuancer, car l’homme a quitté le monde animal depuis des millénaires, il a eu une évolution sociétale, et d’autre part, il ne faut pas tout réduire au niveau de l’instinct. Il y a tout le contexte sentimental qui est à peine abordé. Pourtant, j'ai apprécié cet ouvrage car la position est défendue avec brio et humour.

 

Catherine Hénaut

Peut-on encore, dans notre société contemporaine, prôner l’égalité des sexes? Nancy Huston essaie de nous démontrer le contraire: hommes et femmes ont une programmation biologique différente, des comportements qui se manifestent différemment  par leur « signature génétique ».

Elle tente de nous expliquer cette différence au travers d’expériences vécues et racontées par quelques personnages célèbres, dont notamment la philosophe Nelly Arcan et l’écrivain Anaïs Nin, mais aussi au travers de son expérience personnelle.

À partir du premier regard posé par l’homme sur la femme dès l’enfance, et son influence sur le destin de celle-ci, l’auteure explore les désastres causés par l’inceste, la violence mais aussi par l’absence d’amour tant paternel que maternel, le rejet de la maternité, entraînant dans bien des cas des traumatismes et déviances sexuelles chez le sujet qui les a subis.

Dans notre monde occidental, le regard porté sur les femmes et la sexualité a été non seulement influencé et parfois faussé par la découverte de la photographie, mais surtout par l’image publicitaire et médiatique que l’on veut donner de la femme actuelle.

Un très beau livre tout en finesse écrit par un auteur talentueux qui rend hommage à la femme, à toutes les femmes, non pas simplement comme étant objet de désir, mais mettant en valeur "sa singularité irréductible par rapport à l’homme".

Certes, ce n’est pas un livre à dévorer comme un roman mais une réflexion nuancée à découvrir et à redécouvrir au fil de nos humeurs.

 

Anne Meyer

Dans un brillant essai, Nancy Huston nous fait partager sa réflexion sur le regard que portent les hommes sur les femmes et cela depuis l'enfance. Ce qui aura un impact sur le destin des femmes, sur la façon dont elles évolueront dans le quotidien, sur les rôles qu'elles assumeront et sur les différences de comportements entre elles et les hommes à cause des clichés traditionnels persistants.

"Les hommes dominent, possèdent l'argent, dirigent les entreprises; les femmes sont belles, doivent plaire, mettent les enfants au monde…" Différences de sexes mais, au delà, de genres.

À partir de sa propre expérience ou de celles d'autres célébrités telles qu'Anaïs Nin, Jean Seberg, Marylin Monroe… ou encore de citations d'auteurs, sociologues, anthropologues – ayant eux aussi porté un regard sur la femme contemporaine – , Nancy Huston nous incite à réfléchir sur les contradictions de rôles et de comportements.

Ainsi, elle s'étonne qu'en même temps qu'elles obtenaient le droit de vote, le droit au travail, à plus d'égalité, à l'avortement… les femmes devenaient aussi "objets", livrées à la chirurgie esthétique, dépensant des fortunes en produits de beauté, participant à des concours de miss dès le plus jeuneâge, "objets" encore de publicités ou de films dans lesquelles elles sont des stars incarnant la beauté. La femme est de plus en plus contrainte, écartelée entre des idéaux différents qu'elle doit essayer de concilier.

Par de nombreux exemples et des analyses percutantes sur les différences entre le féminin et le masculin, Nancy Huston nous apporte un autre éclairage sur notre destin. Elle argumente à merveille sur les rôles de chacun(e) rappelant que la femme garde le choix d'enfanter ou non et évoque la "maternité refusée, écartée, interrompue, empêchée…"

Cet essai passionnant nous livre une autre manière d'appréhender la façon dont nous avons évoluée sur une cinquantaine d'années. À conseiller absolument, aussi aux hommes, avec quelques précautions toutefois: ne pas s'attendre à lire le roman de l'été mais plutôt à mieux décrypter l'image que les hommes nous renvoient et la manière dont indirectement peut-être, ils nous ont façonnées.

 

Reflets dans l’œil d’un homme, Nancy Huston, Éd. Seuil

Prix GAEL/Libris en collaboration avec Libris Agora

A.D. et S.Z.