La talentueuse et bouillonnante cheffe du restaurant « Cécila » à Bruxelles déménage bientôt! Voici quelques bonnes raisons de la suivre à la trace.

1. Mélanie a du talent. 

La jeune cheffe namuroise a perfectionné son talent à travers le monde, mettant sa passion au service d’établissements de renom aux côtés de quelques grands Chefs étoilés: « Le Chalet de la forêt », le « Grill aux herbes », et le « Sea Grill » où elle officie trois années en tant que Sous-Chef. Après avoir reçu un Delta de Bronze 2014/2015, Mélanie Englebin a été consacrée Jeune Chef de l’Année 2017 pour Bruxelles par le guide Gault & Millau (15/20). 

2. Mélanie a du caractère. 

Forte de son expérience, Mélanie décide d’ouvrir en 2013 son propre établissement joliment nommé « Cécila », en hommage à sa mère.  Situé dans le cœur historique de Bruxelles, à quelques pas de la Grand-Place, le restaurant Cécila est devenu, depuis son ouverture en juin 2013, une adresse incontournable pour tous les gastronomes, même si le quartier souffre quelque peu du grand « projet piétonnier » qui le rend difficilement accessible. Et cela, Mélanie ne se gêne pas pour le faire savoir à un certain Yvan Mayeur… 

Gastronomie: Mélanie Englebin, la jeune cheffe à suivre

3. Mélanie invite au voyage. 

Soucieuse d’élargir son expérience professionnelle, Mélanie s’expatrie à Londres où, durant plus d’un an, elle rejoindra les équipes de « The Greenhouse » et de « L’Atelier de Joël Robuchon », puis au « Four Seasons » de Bora Bora où elle consolidera et perfectionnera son amour pour le travail du poisson. De retour en Belgique, elle partage avec ses convives sa passion pour les produits de la mer en mélangeant ses richesses et ses parfums avec les saveurs de la terre. A chaque service, la cheffe propose un voyage surprenant au fil des arrivages, du respect des saisons, de la pêche durable et de ses envies du moment. Chaque menu est une surprise, une découverte,comme ce superbe thon blanc confit à l’huile d’olive et servi avec… une sauce au chocolat blanc!

4. Mélanie a du goût.

Côté décoration, Mélanie a opté pour la sobriété en jouant, comme en cuisine, sur un subtil mélange des textures et matériaux nobles. Bois blond et pierres douces se marient à des tableaux végétaux pour créer comme un jardin secret et intime au coeur de la ville. Un cadre qui invite aux tendres confidences.

Gastronomie: Mélanie Englebin, la jeune cheffe à suivre

5. Mélanie déménage bientôt. 

Le 26 août 2017, le Cécila fermera ses portes pour voguer vers d’autres horizons plus spacieux. Et pour fêter ces 4 belles années de rencontres, de plats et d’envies, Melanie Englebin propose à ses convives un « menu d’adieu » composé de nombreuses pépites créées au fil de ces 4 années, comme ce Carpaccio de bonite avec un sorbet au saké, un duo pigeon-calamar aux fèves croquantes et aux myrtilles ou un dessert sucré-salé surprenant « comme une sangria ».  L’occasion ou jamais de découvrir ou redécouvrir le talent d’orfèvre d’une jeune étoile de la cuisine belge qui n’en finit pas de monter. 

Plus de gastronomie:

PARTAGER