Home Lifestyle Maison Nouvelle vie pour la chaise Thonet

Nouvelle vie pour la chaise Thonet

Nouvelle vie pour la chaise Thonet

L'emblématique chaise bistrot '214' du fabricant allemand Thonet est désormais disponible dans une version réinterprétée, 'la 107', plus facile à fabriquer en série et donc plus abordable.

La chaise bistrot éditée par Michael Thonet en 1859 est encore souvent considérée comme l'un de produits industriels le plus réussis. C'est aussi avec elle que commence l'histoire du meuble moderne. Sa fabrication repose sur une technique nouvelle à l'époque, le courbage du bois massif qui lui donne ce superbe dossier. Michael Thonnet, a une autre idée de génie : sa chaise est expédiée dans les bistrots du monde entier par caisses de 1 m3 pouvant contenir chacune 36 chaises démontées, que le client monte lui-même sur place. De ce point de vue, Ikea n'a rien inventé.

Réduire les coûts, simplifier la fabrication

Mais la 214, qui se vend encore très bien 153 ans après sa création, reste chère : environ 470 euros. Le designer industriel Robert Stadler a donc planché, pour la firme Thonet, sur une réinterprétation de l'assise culte de bistrot. Initialement, il devait d'agir d'une simple customisation. En réalité, Stadler a travaillé à la fois sur le design et sur le process de fabrication. Point de départ de sa réflexion : la clé du prix de la 214 est l'ensemble dossier/pieds arrières, nécessitant trois ouvriers pour plier et cintrer progressivement le bois. C'est ce qui fait son charme, mais aussi son coût étant donné le prix de la main d'oeuvre. Stadler a donc concentré ses efforts sur cette partie de la chaise et redessiné une coupe fragmentée, faite de lignes brisées évitant le cintrage en le remplaçant par l'assemblage de pièces séparées. Résultat : un prix de vente allégé (environ 320 euros),  une gamme de couleurs tendres ou classiques.

Vous aimez ?