Eclairage : bien choisir les ampoules

Leds, halogènes, fluocompactes… Comment bien choisir et utiliser les ampoules d'aujourd'hui? A quoi correspondent les températures de couleurs ? Quelles ampoules sont les plus écologiques?

Existe-t-il des règles d'or en matière d'éclairage?

Il faut distinguer le côté fonctionnel et le côté émotionnel de la lumière. D'une part, il faut éclairer la pièce, et pouvoir moduler la puissance de la lumière en fonction de la pièce: dans son salon, par exemple, on a envie d'avoir davantage de lumière si on reçoit des amis que si l'on regarde la télévision. D'autre part, il faut aussi créer une atmosphère: avec un éclairage central, une lumière forte et puissante, la pièce sera bien éclairée, mais on aura l'impression que l'éclairage est plat. Pour y mettre de la profondeur, il faut ajouter un point d'éclairage, par exemple une lampe sur pied, et multiplier les éclairages latéraux.

Comment s'y retrouver dans les températures de couleurs?

Dans les habitations, on est souvent dans des couleurs chaudes, peu importe la pièce. Les gens préfèrent souvent un intérieur chaleureux à un intérieur froid. La température de couleurs influence également les couleurs de la décoration: un éclairage avec des températures chaudes fera ressortir les couleurs jaune, rouge, orange. Pour mettre en valeur la déco d'un intérieur dans les tons de bleu ou vert, on pourrait employer de la lumière plus froide. Avec les anciennes ampoules, on était dans des températures chaudes, aux alentours de 2.700° Kelvin. Avec les ampoules fluocompactes, on peut choisir entre le chaud, le blanc ou le blanc froid. Plus le chiffre de la température est élevé, plus la lumière est froide. Habituellement, on démarre avec des ampoules offrant une lumière chaude, à 2.700°. Puis on passe à 3.000° ou 4.000°, voire 6.000° pour une lumière très froide.

Fluocompactes, fluo, halogènes ou leds: quel type d'ampoule choisir?

Tout dépend de la pièce à éclairer, de l'utilisation de l'ampoule. Pour le particulier, je suis encore souvent avec des ampoules halogènes pour tout ce qui est éclairage général. Quand on emploie de l'éclairage indirect, on est plutôt en fluo ou en leds. Pour l'éclairage purement décoratif, la qualité de la lumière à leds s'est améliorée, mais les gens préfèrent encore l'halogène. Chaque type d'ampoule présente des avantages et des inconvénients. Si on recherche d'abord la qualité de la lumière, on optera plus pour des halogènes; elles sont beaucoup moins chères à l'achat que des ampoules fluocompactes ou à leds, mais durent moins longtemps et consomment davantage. Si on privilégie les économies d'énergie, on sera plus sur les fluocompactes et les leds. Il faut aussi tenir compte de l'impact environnemental. Alors que les leds seraient recyclables à 99%, les ampoules fluocompactes, qui contiennent du mercure, sont plus délicates à recycler.

Peut-on éclairer une pièce uniquement avec des ampoules à leds?
La puissance suffit, mais la qualité de la lumière n'y est pas. Pour les halogènes et les ampoules à incandescence, on était à une mesure de qualité de 100% de la lumière. Pour les ampoules à leds, comme pour les fluocompactes, on atteint est à 80 ou 85%. C'est pourquoi lorsque ces ampoules sont allumées, on a l'impression que la lumière n'est pas parfaite: le rendement lumineux est moindre.

Comment choisir une ampoule à leds?
Comparer ampoules traditionnelles et leds en fonction de leur puissance en watts n'a pas de sens. Il faut regarder sur l'emballage le nombre de lumens. D'autant que plus on monte dans le wattage des leds, moins ils sont efficaces: deux leds de 1 watt sont beaucoup plus performants que 1 led de 2 watt. Pour les autres types d'ampoules par contre, on double quasiment la quantité de lumière si on double le nombre de watts. De manière générale, pensez à bien lire les informations reprises sur les emballages. Dans une même marque, on a des qualités différentes pour un même modèle d'ampoule qui font que l'ampoule est parfois plus chère au départ, mais dure plus longtemps. Il existe souvent un lien entre prix, durée de vie, et qualité de la lumière.

La technologie évolue-t-elle encore?
La recherche progresse sans cesse. Au début, les leds ne convenaient pas pour éclairer une habitation: leur lumière bleue ne consommait rien, mais le rendu n'était pas génial. Puis on a vite vu apparaître de nouvelles ampoules à leds offrant une belle qualité et une belle puissance de lumière, une durée de vie incroyable. Je pense que toutes les ampoules ont un futur: même les halogènes ont subi dernièrement une amélioration au niveau du rendement, certes pas aussi phénoménal que les ampoules économiques fluocompactes ou les leds. En matière d'éclairage, on assiste aussi à une nouvelle philosophie: il fut un temps où on voulait des halogènes sur pied de 500 watts; aujourd'hui on dit plutôt: "je veux de la lumière, d'une puissance suffisante, mais pas supérieure à ce qui est nécessaire."

Merci à Benoît Jacques, light advisor chez White Design, rue de Namur 6, 1000 Bruxelles, 02.511.11.02
 

PARTAGER