Le ridicule ne tue pas… heureusement pour les adeptes de cette nouvelle tendance déco ridicule qui attise la colère des esprits littéraires.

On les laisse traîner sur notre table, notre commode ou on les dresse de la plus belle des manières dans notre bibliothèque. Et si les livres n’étaient qu’un simple objet de déco? Si cela peut paraître complètement ridicule pour la grande majorité d’entre nous, cela illustre bien la tendance des faux livres, des objets 100% décoratifs qui sont de plus en plus populaires sur les réseaux sociaux, comme le prouve le bad buzz de l’influenceuse Maddy Burciaga qui a fait la Une de l’actualité il y a un mois.

Des faux livres, pour quoi faire?

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Oui, vous avez bien lu: les faux livres font fureur sur la toile. Des “livres” ornés d’une belle couverture “Dior” ou “Chanel” qui sont, en réalité, complètement vides à l’intérieur. Très prisés des influenceuses (qui partagent volontiers des codes promo à leurs abonnés), ces livres s’inspirent des grandes maisons de couture comme Chanel, Dior ou Tom Ford ou de designers scandinaves.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anisa Momand (@anisa.mnd)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

On ne va pas faire les hypocrites, à l’heure où les salons design envahissent les réseaux sociaux, on rêve presque tous d’une grande bibliothèque élégante où apparaissent des tas de livres à la couverture chic. Des livres canon, style éditions Phaidon, qui subliment n’importe quelle pièce et captent notre attention. En ce sens, acheter des faux livres à la couverture canon à disperser par-ci, par-là pour la beauté de leur couverture, on aurait pu comprendre. Là où le bât blesse, même pour ceux qui ne sont pas accros à la lecture, c’est lorsque ces faux livres coûtent presque le même prix que les vrais livres. Payer 20 euros pour un faux livre quand on peut avoir le même à 25 euros – avec du contenu dedans, waouw! -, voire moins en seconde main, c’est ce qui fait scandale aux yeux des littéraires. Et on comprend totalement pourquoi!

+ de tendances déco: