C’est une des facettes les moins agréables des sorties entre potes: prendre les commandes et se rendre au bar. Entre bousculades et attente sans fin, on déprime.

Le fardeau de la commande au bar

-« C’est toi qui t’y colles »
-« Non mais je viens d’y aller, c’est au tour de Jessica »
-« Ah non, mais je me suis fait mal à la cheville, je ne peux pas y aller, Maria tu y vas s’il te plaît? »

À chaque sortie entre amies, c’est la même chose: il faut désigner la pauvre petite biche qui devra se rendre au bar afin d’abreuver toute la bande. Si, au début de la soirée, vous vous levez volontiers, votre motivation diminue avec le monde qui rapplique et les files qui s’allongent. Tel un frêle saumon, la personne désignée essayera de remonter la rivière des gorges assoiffées pour tenter d’approcher le comptoir. Plusieurs obstacles se tiendront devant elle: les personnes servies qui veulent à tout prix quitter la file, les « déjà bourrés » qui ne marchent plus droit (affreux, surtout lorsque vous avez des verres en main et que vous devez les éviter) et les gros pervers qui profitent de la foule pour « palper la marchandise ». Super. Et si on vous facilitait la vie avec quelques conseils livrés par un expert? Le journal britannique The Independent a mené l’enquête et a sondé différents professionnels de ce secteur.

01

Ne pas agiter vos billets en l’air

Pourquoi? Parce que c’est hyper impoli! « C’est grossier et cela laisse supposer que le barman est là uniquement pour l’argent et pas par amour pour le métier« , assure l’un des pros. Si vous faites la file, le barman sait pertinemment que vous avez de l’argent et que vous allez payer votre verre (enfin du moins, il l’espère).

02

Ne pas modifier 300 fois votre commande

« Une tequila sunrise, un amaretto et deux bières. Euh… Non trois bières. Ah non, trois tequila sunrise et un mojito finalement… Enfin attendez »: le cauchemar des barmen. Choisissez bien votre commande et ne la changez pas 36 fois. Si cela n’aura pas d’impact sur le moment même, votre prochaine commande risque de durer plus longtemps…

03

Regarder le barman dans les yeux

Ne regardez pas les bouteilles, le comptoir ou votre smartphone. On essaie d’obtenir un contact visuel avec le barman tout en restant calme et souriante. Vous n’y parvenez pas? Pas ne panique, évitez d’hurler et entrez dans son champ de vision autant que possible. Succès garanti.

04

Exiger des boissons gratuites

Vous exigez des réductions au supermarché, dans un magasin de vêtements ou chez le boulanger? Non. Alors pourquoi harceler le barman et tenter de le séduire pour avoir des réductions voire des boissons gratuites? En plus de paraître pour une radine high level, vous allez agacer votre pauvre barman.

05

Parler avec ses amis

C’est super d’amener une pote pour éviter la solitude devant le bar, mais cela n’accélèrera certainement pas les choses. En papotant avec votre amie, cela ralentirait la prise en charge de votre commande.

06

Ne pas oublier de dire merci

Comme la modification intempestive de commandes, ce facteur ne va pas vous aider immédiatement, mais vous servira lors des prochaines commandes. On dit s’il vous plaît, merci, on sourit et on n’oublie pas les bonnes manières.

07

Ne pas agiter les bras ou claquer des doigts

On doit sérieusement vous expliquer pourquoi? Vous êtes devant le comptoir, forcément, il vous a vue. Pas besoin de refaire un remix de la danse des canards. En plus d’être ridicule, le barman va vous trouver énervante et n’aura pas envie de vous servir (et on le comprend). « Si vous avez du mal à vous faire remarquer parmi la foule, levez simplement légèrement la main », conseille un autre barman britannique expérimenté.

Sur le même sujet: