Vous ne parvenez jamais à obtenir un deuxième rendez-vous? Les chercheurs de l’université d’Harvard viennent à votre rescousse avec une astuce imparable.

La curiosité, c’est la clé

À chaque fois c’est la même chose: votre date se passe bien, du moins c’est ce que vous croyez, mais le lendemain, plus aucune nouvelle. Une question vous obsède ensuite: qu’ai-je donc fait de travers? Pour vous aider, les chercheurs de l’université d’Harvard se sont penchés sur le sujet. Leur conclusion? Pour obtenir un deuxième date, vous devez être curieuse!

Fini le stalkage intensif pré et post-date: posez directement vos questions à l’intéressé. Selon l’équipe de scientifiques, faire preuve de curiosité à un premier date augmenterait considérablement les chances d’en obtenir un deuxième. Ne résistez plus à l’envie de le questionner de peur d’être indiscrète et laissez exploser votre côté « Inspecteur Gadget ». Poser franchement de nombreuses questions encourageait votre partenaire à être plus chaleureux et ouvert. Les scientifiques, pour arriver à cette conclusion, ont analysé trois sessions de speed-dating avec plus d’une centaine de volontaires qui ont eu seulement quatres minutes pour faire connaissance.

Le nombre de questions parfait

Les chercheurs ont enregistré tous ces rendez-vous et ont ensuite décortiqué ces entretiens en comptant le nombre de questions posées. Ensuite, à la fin de la rencontre, les chercheurs ont demandé aux participants s’ils voulaient revoir leur rencard. Résultat: les hommes ont souhaité revoir plus de la moitié des femmes qu’ils avaient rencontrées, alors que les femmes ont, dans l’ensemble, été séduites seulement par 30% des participants masculins. En moyenne, 10 questions ont été posées par rendez-vous. Cependant, ceux qui ont posé 15 questions ou plus ont décroché plus souvent un deuxième rencard. « Malgré les effets positifs indiscutables engendrés par les questions, les gens ne s’attendent pas à ce qu’elles contribuent à augmenter l’attirance réciproque. Ils semblent ne pas savoir quoi demander ou s’inquiètent d’être perçus comme malpolis », conclut l’étude.

Vous savez quoi faire maintenant: laissez voir votre côté indiscret!

Après un date réussi: