Après deux saisons saluées par les critiques, la Théorie du Y est de retour avec de nouveaux épisodes! 5 bonnes raisons de (re)découvrir cette série belge.

La Théorie du Y, c’est quoi?

C’est une websérie belge LGBTQIA+ qui a pour vocation de départ d’enfin accorder de la visibilité aux différentes formes de sexualités dans les médias. Après avoir exploré le thème de la bisexualité féminine en suivant les aventures d’Anna (Léone François) pendant deux saison, ce nouveau chapitre aborde les thèmes de la bisexualité masculine et de la vision de la masculinité en général. Les nouveaux épisodes sont disponibles sur Auvio depuis mi-mai et son également accessibles via la chaîne Youtube de la RTBF.

La Théorie du Y: pourquoi on veut voir la saison 3?

01

Parce qu’on découvre de nouveaux personnages

Cette nouvelle saison s’invite dans l’intimité du quotidien de Gaspard (Gaspard Rozenwajn) et Jo (Caroline Taillet) qui remettent en question le fonctionnement de couple. Le jeune aide-soignant se rend compte qu’il a besoin d’explorer une autre facette de sa sexualité, son attirance pour les hommes. Une nouvelle expérience qu’il aimerait vivre avec sa copine Jo. Au départ très ouverte, la jeune femme va se laisser envahir par le doute…

02

Parce qu’on y aborde des thèmes essentiels

Après deux saisons saluées par la critique (13 prix en festivals), la série belge LGBTQI+ se penche cette fois sur la bisexualité masculine via un nouveau personnage principal, mais ce n’est pas tout! La série aborde plusieurs autres thèmes contemporains essentiels comme la masculinité, le polyamour, la transidentité ou encore la PMA.

03

Parce que la créatrice passe derrière la caméra

Un nouveau personnage sera au centre de cette saison 3: Jo, interprétée par Caroline Taillet, une comédienne, auteure, metteuse en scène, réalisatrice et animatrice radio qui n’est autre que la créatrice de la série elle-même!

04

Parce que même l’équipe technique se veut égalitaire

Une série, ça ne se réalise pas qu’avec des acteurs! Les personnes de l’ombre sont évidemment capitales. Et pour la Théorie du Y, les créateurs ont porté une grande attention à la place des femmes dans l’équipe technique et de mise en scène. On valide totalement.

05

Parce qu’on n’arrive toujours pas à s’arrêter…

Vous le connaissez, le “Allez, je regarde un épisode”? Celui qui devient “D’accord, deux puis j’arrête”? C’est exactement ce qui se passera (encore) avec cette troisième saison! En plus, le format mini des épisodes permet de s’en regarder un petit dès qu’on a quelques minutes de temps-libre… En parlant du format, grande nouvelle pour les fans: la série s’est allongée et se compose désormais de 6 épisodes de 17 minutes! Un format toujours aussi court et efficace. Bon visionnage!

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon