La saison 1 nous avait tenues en haleine il y a deux ans. Caroline Taillet et Martin Landmeters remettent le couvert pour une saison 2 très attendue! Par Mathilde Warnier.

La Théorie du Y, c’est quoi?

C’est une websérie « 50% hétéro » qui a pour vocation de départ d’enfin accorder de la visibilité à la bisexualité dans l’espace médiatique. Lors de courts épisodes, on suit les aventures d’Anna (Léone François), une jeune femme qui s’ennuie dans son couple et rencontre Claire (Ophélie Honoré). C’est le début pour Anna d’une exploration personnelle, introspection qui l’a menée, à la fin de la première saison, à comprendre sa bisexualité.

La Théorie du Y: 10 bonnes raisons de binge-watcher la saison 2

La Théorie du Y: pourquoi on veut voir la saison 2?

La saison 2 est attendue le 17 octobre 2019, à raison de deux épisodes chaque jeudi. Mais pourquoi on se réjouit tellement de la découvrir?

01

Parce qu’Anna apprend petit à petit à s’assumer

Et après cette première saison haute en culpabilité, c’est tout ce qu’on lui souhaitait. Mais ce n’est pas toujours facile pour une personne bisexuelle de trouver sa place au sein de la communauté LGBT… Elle va enfin oser défendre ses idées, quitte à impacter sa vie professionnelle.

02

Parce qu’on veut en savoir plus sur Malik

Malik (Salim Talbi), c’est le nouvel ami qu’Anna se fait au bar, dans la saison 1. Au fil des épisodes, on s’y était attachées, à notre Malik! Il paraît que dans cette nouvelle saison, il sera plus présent encore, et qu’on découvrira même ses petits secrets

03

Parce que tout le monde s’y retrouve

La saison 2 verra se solidifier un joli trio aux orientations sexuelles variées: une bi, un gay et une hétéro (Lucie, campée par Violette de Leu de Cecil). Et tout cela dans le plus grand des naturels! On n’a pas peur de le souligner: ça fait vraiment du bien. Fini la stigmatisation et la normalisation: cette saison sera une belle illustration de l’affirmation « Il faut de tout pour faire un monde » en toute ouverture d’esprit! N’oublions pas que les histoires d’amour sont universelles.

04

Parce qu’on y aborde le thème du coming-out…

… en n’oubliant pas que les points de vue à ce sujet sont multiples. D’ailleurs, des désaccords se présenteront et seront source de tension. Anna sera contrainte de se montrer plus compréhensive.

05

Parce que la bande-son est top

Eh oui: de la musique de qualité rythmera les épisodes… et Made in Belgium, bien sûr! On retrouvera le groupe Pale Grey ou encore la chanteuse Charlotte. Dans tous les cas, les sons ne seront pas choisis au hasard. Cela ira de pair avec une esthétique très « clipesque »… Non, on n’en dit pas plus!

06

Parce que c’est so-bruxellois!

A nouveau, c’est Bruxelles qui servira de cadre aux aventures d’Anna et comparses. Mise en valeur, la vie dans la ville prend une nouvelle dimension. L’immersion dans la capitale belge est totale: on entend notamment du néerlandais et de l’arabe, qui font partie intégrante des sonorités bruxelloises.

07

Parce qu’une multitude de nouveaux personnages apparaissent

Sans oublier les anciens, qui avaient fait le succès de la première saison. Un seul mot d’ordre: la diversité! Les personnages de la Théorie du Y ont des profils (bien trop) peu souvent mis en scène dans les fictions… Anna va notamment fréquenter des bars gays et lesbiens (comme Le Boudoir) qui seront prétexte à des rencontres prometteuses.

08

Pour la tournure transmédiatique que prend la série

Dans cette nouvelle saison, vous découvrirez notamment une exposition consacrée aux femmes qui aiment les femmes, leur sexualité et les clichés qui l’entoure. Mais cette expo existera aussi dans la « vraie vie »! L’occasion de dépasser les stéréotypes en vous promenant entre photos et interviews… En sachant que ce sont aussi des interviews de personnes réelles qui ont inspiré les histoires des personnages!

09

Parce que même l’équipe technique se veut égalitaire

Une série, ça ne se réalise pas qu’avec des acteurs! Les personnes de l’ombre sont évidemment capitales. Et pour la Théorie du Y, les créateurs ont porté une grande attention à la place des femmes dans l’équipe technique et de mise en scène. On valide totalement.

10

Parce qu’on n’arrive toujours pas à s’arrêter…

Vous le connaissez, le « Allez, je regarde un épisode »? Celui qui devient « D’accord, deux puis j’arrête »? C’est exactement ce qui se passera (encore) avec cette seconde saison! En plus, le format mini des épisodes permet de s’en regarder un petit dès qu’on a quelques minutes de temps-libre…

Et si ça ne vous suffit pas…

On ne sait plus quoi faire pour vous! Nous, on sera branchées le 17 octobre sur Auvio, Youtube et Facebook pour découvrir la suite des tribulations d’Anna.