Les pop-up stores, de plus en plus nombreux, permettent de tester une activité commerciale pendant une période limitée et à peu de frais. Le secret du succès: bien préparer l’expérience.

Depuis quelques années, ils sont devenus incontournables au cœur de nos quartiers commerçants. Les pop-up stores ou magasins éphémères temporairement installés dans des locaux commerciaux inoccupés proposent une vaste gamme de produits allant des objets cadeaux aux articles de marketing sportif en passant par les accessoires de cuisine. En annonçant la fin de leurs activités avant même leur ouverture, ils titillent la curiosité des consommateurs et déclenchent le réflexe d’achat.

Diversité des motivations

Derrière cette nouvelle génération de magasins, des entrepreneurs aussi différents que des boutiques en ligne désireuses de créer le buzz ou de quitter le monde virtuel le temps d’offrir à leur clientèle l’occasion de découvrir concrètement leur gamme, des grandes enseignes soucieuses de tester sur le terrain de nouveaux produits ou services, des commerçants comme Chronostock qui ont fait des pop-up stores leur activité principale, ou des indépendants, artisans, stylistes ou même artistes, qui parfois s’associent pour rentabiliser au mieux leur magasin éphémère.

« Vous disposez d’un produit ou d’un concept original. Pourquoi ne pas tenter l’expérience, vous aussi? »

Pourquoi pas vous?

Vous disposez d’un produit ou d’un concept original. Pourquoi ne pas tenter l’expérience, vous aussi? Pourquoi ne pas tester la réaction des consommateurs durant une courte période et en engageant peu de frais d’installation? La crise économique est passée par là et les propriétaires louent de plus en plus volontiers leurs surfaces commerciales pour une durée limitée entre deux baux commerciaux plus traditionnels. Encore faut-il trouver un lieu stratégique bien situé dans un environnement propice et choisir une période d’activité en harmonie avec le produit proposé: les objets cadeaux feront merveille avant les fêtes, les articles balnéaires à la veille de l’été, et pas le contraire…

Ne négligez pas non plus l’aspect administratif de votre nouvelle activité: avant de vous lancer, il vous faudra vous choisir un statut juridique et vous assurer auprès de la commune que l’espace commercial choisi dispose d’un permis d’urbanisme et d’environnement à jour.

Ouvrir votre pop-up store: trois conseils-clés

  • Elaborez ou sélectionnez un produit, un service ou un concept original à commercialiser,
  • Choisissez soigneusement l’emplacement de votre futur pop-up store et sa période d’activité,
  • N’oubliez pas les démarches administratives préalables au lancement de votre activité.

Toujours tentée mais à la recherche de plus d’informations et de conseils? Pour Bruxelles, une adresse indispensable: le service 1819 par téléphone ou via son site www.1819.brussels.

À lire aussi: