Alors que la plupart des apps de rencontre se basent sur des intérêts en commun, Hater fait « matcher » des utilisateurs qui… détestent les mêmes choses!

Pour le meilleur mais surtout pour le pire!

Le principe de Hater est simple (mais étonnant): c’est parmi 3.000 thèmes différents que vous pouvez choisir les sujets que vous détestez le plus, en utilisant la technique du « swipe » (comme sur Tinder). Vous faites glisser votre doigt vers le bas si vous ne supportez pas le concept qui apparaît à l’écran, vers le haut si vous l’aimez, vers la droite si vous l’appréciez simplement ou vers la gauche si vous êtes indifférente face au thème affiché. Les sujets proposés sont à l’image du concept: allant de « Donald Trump » aux « Fitgirls », en passant par « Ceux qui font des selfies de leur popotin », vous allez certainement rigoler face à certains thèmes plutôt… loufoques.

Votre profil ensuite créé, l’application vous met en relation avec des personnes qui habitent dans votre zone géographique et qui partagent les mêmes (dé)goûts que vous. Les cartes sont alors entre vos mains!

C’est prouvé: la négative-attitude rapproche

En 2006, Jennifer Bosson, professeur de psychologie à l’Université de Floride du Sud, a conduit une étude sur les rencontres et les attitudes négatives. Il en est ressorti que les personnes détestant les mêmes choses devenaient plus vite proches et se sentaient plus facilement en confiance que celles qui partagent les mêmes centres d’intérêts, et ce même si elles ne s’étaient jamais rencontrées auparavant.

Intéressé(e) par l’app? Hater est disponible sur IOS pour l’instant et sortira sur Google Play au printemps.

Des applications qu’on vous conseille: