Mélanger le fromage et le thé? C’est possible, et c’est même délicieux! Fabienne Effertz, spécialiste du sujet, nous donne ses bons conseils pour se lancer.

C’est un mélange auquel on ne penserait pas forcément. Pourtant, le thé et le fromage s’accordent merveilleusement bien si on les sélectionne et les associe avec harmonieFabienne Effertz, crémière-fromagère et auteur d’un livre sur le sujet en préparation, nous donne ses conseils.

Des points communs

Si le thé et le fromage semblent a priori provenir de contrées bien différentes, on serait bien étonnée de voir à quel point les deux se ressemblent. Parmi leurs points communs, l’authenticité du produit (tous deux à base d’un produit unique, les feuilles de théier et le lait), leur existence millénaire, la technique de fermentation, mais aussi le fait que l’on puisse les consommer à n’importe quel moment de la journée: pour le petit-déjeuner, à midi, pour le repas du soir ou même en fin de dîner. «Ils ont aussi pour avantage de sublimer les mets qui les précèdent» explique Fabienne Effertz.

Le thé, de quelque sorte qu’il soit, gagne aussi des points par rapport au vin, accompagnateur «naturel» du fromage: «Le vin, c’est souvent le verre de trop en fin de repas, contrairement au thé, qui rend dynamique mais pas nerveux» ajoute la spécialiste – une façon de finir le dîner avec légèreté et surtout, subtilité.

Saviez-vous que le thé a de nombreux bienfaits? Découvrez-les ici!

Une technique précise

Si l’association du fromage et du thé est nouvelle et prometteuse, elle ne s’effectue pas n’importe comment. Voilà les quelques conseils de base de Fabienne Effertz:

  •  Avant de choisir ses éléments, il faut avant tout prêter attention à deux paramètres essentiels: avoir un fromage bien tempéré et un thé correctement infusé.
  • On choisit son thé et son fromage natures (non aromatisés), pour éviter les accords trop lourds.
  • Pour un fromage à pâte molle, on laisse bien refroidir le thé.
  • Pour un fromage à pâte dure, on boit le thé chaud afin de déstructurer la pâte du fromage en bouche.

Vient ensuite le choix des produits: «Ce n’est pas un accord simple, tous les thés n’accompagnent pas tous les fromages» explique Fabienne Effertz. S’il est difficile d’établir de grandes règles d’association (chaque accord dépendant aussi du goût de chacun), la spécialiste propose trois mix qui fonctionnent (avec des Fromages de Suisse®), à essayer pour un premier test:

1. Tomme vaudoise et thé blanc

Pour un mélange doux, floral et avec des notes de sous bois.

2. Gruyère d’Alpage et thé vert Long Jing

Pour une balance parfaite entre l’amertume du thé et le gras du fromage.

3. Vacherin fribourgeois et thé noir Lapsang souchong

Pour une alliance étonnante entre la douceur du fromage et le goût fumé particulier du thé.

Se lancer

Tentée par cette nouvelle expérience culinaire? Pour profiter au mieux de cette découverte, Fabienne Effertz propose de rendre le test ludique, en invitant par exemple quelques amis chez soi autour d’une sélection de 5 fromages et 5 thés. L’occasion pour chacun de découvrir les accords et associations qui lui plaisent, celles qui fonctionnent moins bien… et d’en apprendre plus sur le fromage et le thé!

Le livre «Fromage et thé» sortira dans le courant de l’année 2016. Plus d’infos sur son site internet.

GASTRONOMIE: