Notre experte food Cindya Izzarelli est convertie: il n’y a que de bonnes raisons de prendre le temps de savourer le déjeuner. Elle vous explique pourquoi.

PAUSE ÉTOILÉE

Avouons-le: de tous les repas de la journée, le déjeuner est souvent le plus bâclé. Pas le temps, en route, météo décourageante… Mes récentes tribulations en France et en Italie m’ont pourtant rappelé à quel point, là-bas, le repas de midi est un moment sacré, quitte à prendre jusqu’à deux heures pour le savourer (sieste non comprise). Sans pour autant se mettre complètement à l’heure méditerranéenne, prendre le temps de déjeuner dehors est une très bonne idée à plus d’un titre. C’est l’occasion idéale de passer un moment privilégié avec un collègue ou un proche, le temps d’une parenthèse festive dans une journée bien remplie.

Seul(e)? On se fait le cadeau d’une vraie pause gourmet, avec un changement de décor qui permet de se recentrer et de savourer l’instant présent. De plus, si les restaurants gastronomiques affichent souvent complet à l’heure du dîner, il est plus facile d’y trouver une table le midi pour y déguster un menu qui n’a rien à envier à celui du soir. Bien sûr, un repas préparé avec minutie se savoure sans hâte: comptez en moyenne 1 heure 30 sur place (si le temps vous est compté, précisez-le à l’arrivée).

OÙ LUNCHER EXQUIS À PRIX ABORDABLE?

La Villa Emily

Il n’aura fallu qu’un an au chef Mathieu Jacri pour reprendre en main ce somptueux paquebot de la rue de l’Abbaye et le porter jusqu’à sa première étoile. Si le décor précieux comme l’intérieur d’une boîte à bijoux est toujours aussi ravissant, c’est désormais le contenu de l’assiette qui attire tous les regards. Le lunch du jour (46 €/ personne) était à l’avenant: mises en bouche à l’exécution parfaite, sole au jus vert, bœuf snacké aux câpres et dessert aérien autour d’un boudoir noisettes et caramel. Tout est bon, juste et sans détour.

La Table de Mus

Un coup de cœur que cette adresse discrète mais sûre, gérée de main de maître par Mustafa, dit «Mus», autodidacte passionné qui veille en salle au bonheur de ses hôtes tandis qu’en cuisine (ouverte sur la salle), le chef Khaled Bouhamidi donne libre cours à son talent. Le lunch trois services (à 26 €) propose des classiques de la cuisine française (soupe à l’oignon gratinée, rognons de veau, poire pochée/crème anglaise), mais toujours revisités avec inventivité et une touche d’exotisme qui fait mouche. À suivre de près.

  • LA TABLE DE MUS, 31 PLACE DE LA VIEILLE HALLE AUX BLÉS, 1000 BRUXELLES. 

Au Phil des saveurs

Dans son restaurant lové entre la Meuse et la Citadelle de Namur, Philippe Garcia puise l’inspiration de ses recettes ensoleillées dans ses racines espagnoles, tout en donnant à sa cuisine le savoir-faire glané au fil de son parcours — au Bijgaarden avec Olivier Schlissinger, au SAS Radisson d’Yves Mattagne, à L’Eau vive avec Pierre Résimont… Si on adore le menu Tapas du soir, sachez aussi que le midi, un lunch trois services vous est proposé… à 22 €! Un prix record pour une cuisine d’une telle finesse et qui allie le meilleur de deux grandes cuisines (s’il est au menu du jour, ne manquez pas le cabillaud en croûte de manchego, sauce chorizo: vous me direz merci!).

Adresses gourmandes: