Entre recettes ultra-alléchantes et carnet d’adresses gourmandes, difficile de garder la ligne à la lecture de votre GAEL. Mais qui a dit qu’on ne pouvait pas allier plaisirs culinaires et jolie silhouette ?

Dès que vous entrez dans un restaurant, vous êtes à la merci du maître de ces lieux, un chef qui peut suivre (ou non) les envies culinaires du client attentif à sa ligne. Sans avoir pu dire ouf, un énorme croûton gît dans votre soupe à l’oignon, votre pavé de saumon est enfoui sous une couche de pâte feuilletée et votre dessert dégouline de crème fraîche. Sans parler de la corbeille à pain… Heureusement, une tendance gastronomique sauve nos silhouettes : aujourd’hui, certains restaurateurs du pays aiment faire des légumes la star de leurs assiettes et intégrer des ingrédients plus sains à leur cuisine. Des chefs intelligents qui ont conscience que la majorité de leurs clients ne veulent plus de dîners interminables qui les plongent dans un coma alimentaire, aux conséquences désastreuses sur leur corps.

Des coulisses à la scène

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par humus x hortense brussels (@humushortense) le

 Les aliments produits par Mère Nature ne se contentent plus d’accompagner des morceaux de viande ou de poisson, ils font partie intégrante de l’assiette et participent à son équilibre gustatif. Les topinambours sont désormais préparés avec autant de soin qu’un morceau de bœuf de kobe. Le chou-fleur cuit à l’étuvée et les salades de carottes marinées ajoutent un véritable plus à nos assiettes. Autre point positif pour la ligne, de nombreux chefs contemporains misent sur des portions plus raisonnables qui permettent à nos papilles de voyager sans nous obliger à suer à la salle de sport les semaines suivantes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par L’air du temps (@airdutemps_san) le

Côté sauce, certains chefs optent pour des bouillons et des réductions légères, nettement plus digestes que les préparations à base de beurre. Ne pensez pas pour autant que la gastronomie belge est devenue ennuyeuse. Les chefs regorgent d’idées pour sublimer les légumes du terroir. Parmi elles, la fermentation lactique, une technique culinaire ancestrale très utilisée dans les cuisines de l’Air du Temps, des restaurants SAN et d’Humus x Hortense, qui prolonge la durée de vie des aliments tout en boostant leurs saveurs et leurs vertus nutritives.

LES CONSEILS DE CRITIQUES CULINAIRES

Si, pour la plupart des gens, les restaurants sont occasionnels, quelques estomacs doivent s’y rendre 3, voire 4 fois par semaine : les critiques culinaires. En plus, ils doivent bien souvent tester de nombreuses spécialités du chef afin de pouvoir résumer sa cuisine. Comment ces spécialistes de la gastronomie conservent-ils la ligne ? Nous avons questionné plusieurs critiques culinaires, ils nous ont confié leurs astuces.

  • « Je bannis les “calories stupides” de mon alimentation : le pain, les mignardises qui accompagnent le café ou encore les fromages. »
  • « Lorsque je n’ai plus faim, j’arrête de manger. Auparavant, je vidais toujours mes assiettes par politesse, mais la balance m’a rappelée à l’ordre… Du coup, si les portions sont vraiment très généreuses, je demande un doggy bag »
  • « Je me limite à deux verres de vin par soirée et je ne bois pas d’apéritif, sauf si c’est l’une des spécialités de l’établissement. »
  • « Je fais souvent l’impasse sur le vin, je m’autorise uniquement une coupe de bulles pour me mettre en appétit. Je demande aussi que mes desserts soient servis sans crème fraîche, pour éviter les calories que je juge ‘inutiles’ »,
  • « Je ne me rends jamais au restaurant le ventre vide. »
  • « J’essaie toujours de m’octroyer un peu de temps pour me balader. »
  • « Je zappe souvent les plats à base de riz, de pâtes ou de pommes de terre, et j’évite les sauces et le fromage. »
  • « Je ne mange jamais de collations et je me restreins à 3 repas par jour. »
  • « Je ne bois pas d’alcool pendant la journée. En dehors du vin, je ne bois que de l’eau, des jus de fruits frais et, de temps à autre, une bonne bière. »
  • « J’aime vivre sans restriction. Maintenir sa ligne se résume bien souvent à brûler autant
    de calories que l’on en ingère. Pendant ma pause déjeuner, je pratique des entraînements fractionnés à haute intensité. »

+ DE RECETTES SAINES: