À gauche on n’aime pas, à droite on valide. Comme Tinder, sauf qu’avec Feed Me, ce sont les plats qu’on envoie valser et… on adore le concept!

Il faudrait avoir déserté la surface du monde depuis quelques années pour ne jamais avoir entendu parler de Tinder. Le concept est simple: grâce à la géolocalisation de notre téléphone, on trouve des garçons (sympas, a priori) qui habitent près de chez nous. Ensuite, on fait le tri entre ce qu’on aime et le reste. Feed Me, c’est exactement le même concept, sauf qu’on le fait avec des restos. Beaucoup mieux, donc!

Amie Watson, cette héroïne

Journaliste food à Montréal, Amie Watson a décidé de créer la première version de Feed Me par amour de la nourriture et des applications fun. Après avoir confectionné plus de 1.500 fiches sur les restaurants montréalais, l’idée lui est venue de toutes les rassembler et de les partager pour faciliter la vie de tout le monde. De cette merveilleuse envie nait Feed Me, aujourd’hui présent dans 30 pays.

Merci Yelp

Le plus pratique avec Feed Me, c’est que l’application est reliée au site Yelp, sur lequel on trouve un avis et une cote sur le restaurant dans lequel on aimerait se rendre (Tinder devrait peut-être faire de même…). Il suffit de cliquer sur l’image pour avoir accès à toutes ces informations et s’y rendre avec la certitude de ne pas se retrouver face à un plan foireux.

Feed me: le Tinder des restaurants débarque sur vos téléphones Feed me: le Tinder des restaurants débarque sur vos téléphones

On choisit une catégorie, on swipe, on matche, on déguste, que demande le peuple?

+ d’applications: