La journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, c’est ce 25 novembre.

Ce 25 novembre, c’est la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Envie d’en savoir plus ou de vous engager? GAEL vous raconte.

Une journée essentielle

Depuis 1991, la campagne du Secrétaire général des Nations Unies, “Tous UNiS pour mettre fin à la violence envers les femmes”, nous invite, durant 16 jours (entre le 25 novembre et le 10 décembre), à porter de l’orange pour montrer notre soutien et combattre la violence envers les femmes.

1 femme sur 3 dans le monde est victime de violence physique ou sexuelle.

Une belle campagne qui met l’accent sur un sujet grave et malheureusement encore fort méconnu. Quelques chiffres qui font réagir: jusqu’à 70% des femmes sont victimes de violence au cours de leur vie, 1 femme sur 3 dans le monde est victime de violence physique ou sexuelle (la plupart du temps ces actes proviennent d’un partenaire intime), plus de 700 millions de femmes aujourd’hui mariées l’ont été enfants… On pourrait hélas continuer la liste pendant longtemps. On vous conseille de vous rendre sur le site de l’ONU pour obtenir plus d’informations.

FAITES PARTIE DU MOUVEMENT

Le concept? Il faut “Oranger le monde”. Partagez sur Twitter, Facebook ou Instagram les actions que vous avez pu mener contre la violence à l’égard des femmes avec les hashtags #16Days et #OrangetheWorld.

Le but, c’est de rendre la cause plus visible, alors n’hésitez pas à porter de l’orange, à mettre des photos en ligne et à décorer tout ce que vous pouvez en orange!

Besoin d’inspiration? Consultez notre sélection 100% orange pour vous joindre à la lutte!

MIEUX COMPRENDRE

Pour aborder le sujet de façon interactive, l’ONU a créé un quiz pour tester nos connaissances sur le sujet. De quoi se rendre compte que l’on n’est pas si bien informées que ça, comme la plupart des gens. On vous conseille vivement de le faire!

À voir aussi: Tout récemment, le réalisateur français Nicolas Van Beveren a capturé un court métrage sur les violences faites aux femmes. Une vidéo choc, mais nécessaire pour comprendre.