À la recherche d’une idée sortie ciné à partager avec les enfants? Notre rédactrice en chef Anne-Sophie, maman de Melaku, 15 ans, et Lou, 9 ans, a aimé « Timgad » et vous dit pourquoi.

Le plein d’énergie

Avec ce film ensoleillé, le réalisateur Fabrice Benchaouche a décroché le Prix du Public au Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier. Chez nous, il est en salle depuis le 22 février et, pour mes fils et moi, il remporte la palme du film qui donne la pêche.

  1. Parce qu’il montre, avec humour, des hommes et des ados qui vont au bout de leurs rêves. Jamel, l’archéologue français débarqué dans ce bled algérien de Timgad pour fouiller les ruines romaines. L’instituteur, qui a versé un aphrodisiaque dans le couscous de l’Aïd pour que 9 mois plus tard naissent les 12 membres de son équipe de foot (et sa classe par la même occasion). Les 12 ados qui n’ont ni maillot, ni chaussures, mais le dribble dans le sang et l’envie de se réaliser.
  1. Parce qu’à Timgad, 10 ans après une rafle de terroristes, la foi est une affaire d’intériorité. Lorsqu’il invoque son dieu pour faire revenir le meilleur buteur, l’imam est gentiment ignoré, au point qu’il s’allie à la guérisseuse pour décupler ses effets… et finit par rejoindre la foi du village en ses jeunes.
  1. Parce que les personnages sont touchants et attachants, de Jamel (en quête de quoi, réellement, dans ce bled algérien?) à Djamila, la jeune veuve balafrée, à qui il n’est plus permis d’aimer, en passant par son fils Mustapha dont le talent pour le dessin sauve l’honneur de son équipe de va-nu-pieds.

Je laisse la conclusion à Lou, 9 ans: « Ça sort quand, Timgad 2? »

À lire aussi: