Théâtre, littérature, radio, photo: Thomas Gunzig est partout. Et en juillet, pour notre plus grand plaisir, il est aussi notre GAEL Guest.

Il s’est lancé dans l’écriture pour épater les filles. Sans doute aussi pour exorciser les émotions d’une enfance “un peu bizarre”. Vingt-cinq ans plus tard, il ne séduit pas que les filles: théâtre, cinéma, radio, photo… il transforme tous les essais en succès. Faites connaissance avec notre GAEL Guest de juillet!

01

Il a écrit son premier roman à 23 ans

« À 6-7 ans, je voulais être acteur de cinéma. Puis j’ai voulu devenir cuisinier et dans la première partie de l’adolescence, à 12-13 ans, c’était plutôt la biologie et l’informatique qui m’attiraient. Mais je n’étais pas très bon en sciences. En revanche, je lisais beaucoup. C’est-à-dire que j’ai commencé à lire très tôt. Pas spécialement parce que j’avais le goût de la lecture. Bon, là, on va rentrer dans des éléments biographiques bizarres… »

02

Littérature, théâtre, photo: il est sur tous les fronts

« J’aimerais vraiment réaliser un film maintenant. On est venu me chercher pour le théâtre et j’ai beaucoup aimé bosser avec les acteurs et les metteurs en scène, donc j’ai continué. Pareil pour la radio: on m’a proposé de faire des chroniques pendant l’été et de fil en aiguille, comme ça se passait bien, ça s’est installé dans la durée. Ce que j’ai vraiment initié, c’est la photo. J’avais besoin de quelque chose qui soit moins prise de tête. Écrire un scénario, un roman, ça demande quand même de beaucoup réfléchir. »

03

Il est du genre aventurier

« Participer à des expéditions un peu compliquées et dangereuses, aller sur mars, traverser des mers sur des radeaux… J’aimerais, je pense. Il faudrait qu’il y ait un prétexte scientifique. Une mission spatiale, ça, ça me plairait bien! Deux ans dans l’espace, je signe tout de suite! » La faute à papa? « Mon père est astrophysicien, mais dans la pure théorie, dans les équations, ce n’est pas de l’astronomie. Son grand trip, c’est pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien, y a-t-il vraiment eu un big bang et qu’est-ce qu’il y avait avant? Il écrit des choses très complexes… »

SON ACTU EN BREF

  • Littérature Vie sauvage, publié au Diable Vauvert, sortira le 31 août prochain.
  • Radio Le «Café serré», à 7 h 55 sur La Première.
  • Théâtre Encore une histoire d’amour, mis en scène par David Strosberg, avec Alexandre Trocki et Anne-Pascale Clairembourg, en octobre aux Tanneurs.
  • BD Il faudra attendre 2018!
  • Mais encore Professeur de littérature dans les écoles supérieures La Cambre et Saint-Luc.

GAEL JUILLET

Envie d’en savoir (beaucoup) plus sur notre Guest Thomas Gunzig? Découvrez la rencontre en intégralité dans le GAEL de juillet, disponible en librairie!

Plus de Guests: