Passionnées de lecture et de mode, soyez prévenues: l’autobiographie de Diane Von Furstenberg est désormais disponible en français!

LA FEMME QUE J’AI VOULU ÊTRE

Dans La femme que j’ai voulu être, notre ancienne GAEL guest raconte son parcours, de son enfance à son empire DVF. Elle y raconte la création de la pièce qui la lancera – la wrap dress, cette robe mythique devenue symbole d’émancipation -, l’importance de l’empowerment féminin dans sa création, mais rend aussi un bouleversant hommage à sa mère, Lily Nahmias, rescapée des camps de la mort.

UN EXTRAIT

« Je suis née à Bruxelles. À 22 ans, je suis partie en Amérique avec deux valises pleines de petites robes en jersey que j’avais créées dans l’usine d’un ami industriel, en Italie. Jeune mariée au prince Egon von und zu Furstenberg, enceinte, j’ai débarqué à New York, pleine d’attentes et d’espoirs. Mes robes ont connu un énorme succès et j’ai très vite vécu mon american dream. Au début de ma vie, je n’étais pas sûre de ce que je voulais faire, mais je savais quel genre de femme je voulais être… »

Une vie et une carrière hors du commun racontée dans une autobiographie qui promet d’être passionnante.

  • La femme que j’ai voulu être, Diane Von Furstenberg, Flammarion, 330 p., 20€.

TOUT SUR DIANE VON FURSTENBERG: