Envie de vous réchauffer cet hiver? Prenez un saut de pop-corn et foncez dans une salle obscure voir l’un des 5 sorties ciné du moment. Par Juliette Goudot.

01

Atlantique

Fille de deux cultures (française et sénégalaise ; elle est aussi la nièce du cinéaste Djibril Diop, auteur du mythique Touki Bouki), Mati Diop éblouit avec ce premier long-métrage, Grand Prix du Festival de Cannes et fable politique centrée sur l’amour de la jeune Ada pour Souleiman, un garçon disparu en mer. Un film sur l’exil, l’amour et la migration hanté par l’appel de l’océan et la ville de Dakar, dont la dimension fantastique impressionne la rétine.

  • EN SALLES LE 4/12.
02

Lola vers la mer

Pour son second long-métrage, Laurent Micheli (Even Lovers Get the Blues) poursuit son exploration des genres à travers la relation conflictuelle entre un père et sa fille transgenre, dans un voyage initiatique qui révélera leur attachement profond. Formidables d’intensité, Benoît Magimel et Mya Bollaers (jeune actrice transgenre) portent ce drame familial qui explore la transidentité et résonne de manière universelle. Un geste de cinéma et politique fort.

  • EN SALLES LE 11/12.
03

Proxima

On le sait depuis L’Étoffe des héros : dans l’espace, il y a matière à régler bien
plus que des aspirations de cosmonautes. Dans Proxima, Eva Green distille son amour maternel et sa culpabilité dans la peau d’une astronaute mère d’une petite fille qui s’apprête à quitter la Terre. Charge mentale, fusion maternelle, condescendance des collègues masculins (très bon Matt Dillon), le film brasse les
questions contemporaines qui se posent aux mères modernes, à travers une Eva Green qu’on a rarement vue si incarnée en héroïne de l’espace, mais tellement terrestre.

  • EN SALLES LE 27/11.
04

Instinct

Pour son premier long-métrage, la Néerlandaise Halina Reijn tape fort. Thriller psychologique et sexuel à haute tension féministe, Instinct suit la relation ambiguë qui se noue entre une thérapeute (Carine Van Houten, star de Black Book de Paul Verhoeven et de Game of Thrones) et un détenu psychopathe (Marwan Kenzari) qui arrive au bout d’une peine de 5 ans pour crimes sexuels. À travers le jeu ultra-émotionnel de Carine Van Houten et la subtilité d’un scénario qui ménage son twist final, le film parvient à se réapproprier (et à déconstruire) le supposé fantasme du viol bâti par le cinéma, du Dernier Tango à Paris à Irréversible. Risqué mais réussi.

  • EN SALLES LE 11/12.
05

Sympathie pour le Diable

Sarajevo, 1992, un journaliste flamboyant et provocateur couvre le siège de la ville. Inspiré des mémoires du reporter de guerre français Paul Marchand (disparu en 2009), le film du Canadien Guillaume de Fontenay plonge dans les atrocités de la guerre en Bosnie et révèle encore une fois le talent caméléon de Niels Schneider, cigare aux lèvres et désabusé par la violence de guerre.

  • EN SALLES LE 27/11.

+ d’idées sorties