Home Lifestyle Culture Adele chante et cause…
Adele chante et cause...

Elle est la plus sympa des chanteuses superstars. Au Sportpaleis d'Anvers, elle a livré, dimanche soir, un show et même un talk-show… J'y étais. Par Joëlle Lehrer

Adele est arrivée, hier après-midi, à Anvers pour quatre jours. Evidemment, je tenais à y être pour le premier de ses trois concerts anversois (elle est off mardi). Adele, je l'ai vue pour la première fois à l'AB Club en 2008 et nous n'étions pas cent dans la salle. Quelques années plus tard, j'ai eu l'occasion de l'interviewer et j'en garde un souvenir vraiment cool. Autant dire que la découvrir dans une méga salle comme le Sportpaleis m'excitait. J'étais déjà là à 19 heures, c'est dire…

A 20h30 tapantes, elle apparaît sur la scène placée au centre. "Hello", un titre qui convient bien pour commencer le concert. J'agite le bras presque chaque fois qu'elle chante: "Hello from the other side".

Adele porte une longue robe à paillettes comme celles qu'elle affectionne pour les grandes occasions. Et des ballerines. Pas de talons hauts. Elle doit arpenter la salle jusqu'à l'autre scène, là où se trouvent ses musiciens. Carrément vingt personnes avec les choristes. Les sections cordes et cuivres sont composées essentiellement de filles. Un côté girl power des plus sympathiques.

Très vite, elle s'inquiète de savoir si tout le monde est heureux dans la salle. Et prévient que son concert va durer deux heures. Elle le dédie aux victimes de l'attentat d'Orlando. En cinq secondes, elle passe du rire aux larmes et vice versa. "Mes chansons sont tristes, vraiment très tristes. Mais il y en a une sur laquelle vous pouvez danser. Ça va être la seule!". "Rumour Has It" est effectivement la plus groovy de son répertoire. Je danse sur ma chaise.

Adele a un tempérament de comédienne. Elle pourrait animer un talk-show. Elle sue des gouttes sur scène et n'hésite pas à sortir un éventail… Elle parle autant qu'elle chante. Elle invite une spectatrice à monter sur scène, harangue ses fans, demande qui a reçu son ticket comme cadeau de Noël ou d'anniversaire et qui l'a vue à l'AB Club en 2008… Ah ah!

Elle, qui n'a accordé aucune interview en Belgique depuis des lunes, se raconte sur scène comme peu de divas le font. Enfin, Céline Dion est aussi une incorrigible bavarde. Adele évoque, son fils, la gamine qu'elle était, le mec qu'elle n'aurait jamais dû rencontrer…. Pas pétasse pour un sou, elle permet à ses fans de prendre des selfies en s'approchant de la scène. 

Sa voix, qui m'évoque un mélange de miel et de whisky, est juste toujours incroyable. Mais si elle papotait un peu moins, elle aurait pu faire plus que dix-sept morceaux, hier soir…

-Adele sera encore ce lundi 13 juin et ce mercredi 15 juin au Sportpaleis d'Anvers

-Adele, "25", V2