A Paris, il y a toujours de nouvelles choses à vivre, à découvrir, à aimer… Notre bestof de l’été à consommer, de préférence, sous le soleil. Mais pas forcément.

Notre Bestof summer in Paris

Confirmer notre statut de belle plante

Parmi les oasis de verdure à découvrir à Paris, le Jardin des Plantes figure dans notre top 5. En marge des Grandes Serres (de petits bijoux en verre et métal 19ème) restaurées en 2010 et comprenant, notamment, une zone tropicale et une autre dédiée aux cactus (de quoi pimenter votre Instagram), ne manquez pas de réserver une table aux Belles Plantes, le restaurant très chic du jardin. Si la terrasse estivale est très cool (un must pour terminer votre visite du jardin), l’espace intérieur avec ses fauteuils en rotin, son papier-peint rétro et ses tables en bois blond est juste canon. Commandez un cocktail, une grande salade et… profitez. Notez que de septembre à avril, Les Belles Plantes n’ouvre que les midis.

Plonger dans l’esprit Rive Gauche

Rouvert le 12 juillet dernier après 4 ans de travaux, l’hôtel Lutétia, symbole de l’esprit Rive Gauche, est à découvrir absolument. Dans le bar Joséphine, la fresque historique, un petit bijou Art Nouveau, est à nouveau visible. Allez-y pour siroter un cocktail dans une atmosphère jazzy, très Saint-Germain. A voir aussi: la coupole redécouverte du St-Germain, le restaurant du Lutétia, décorée d’une aquarelle très funky par le plasticien Fabrice Hyber. Quant au spa Akasha tout en marbre clair, il comprend, entre autres, un long bassin de 17 mètres absolument dément.

Retomber illico en enfance

Proposée jusqu’au 29 septembre, Enfance, la programmation estivale du Palais de Tokyo nous replonge dans nos rêves d’enfants. Au travers de plusieurs expositions ultra interactives qui plaisent autant aux kids qu’aux adultes, Enfance se vit comme un parcours initiatique qui titille tous les sens, intrigue, questionne, fascine… notez que ce rendez-vous immanquable est accessible tous les jours (sauf le mardi) jusqu’à minuit.

Se prendre pour un écrivain parisien

Adresse ultra-culte, la brasserie Les Deux Magots s’est offert, il y a deux ans, une terrasse jardin, petit havre de paix au coeur de St-Germain. On vous conseille toutefois, pour ne rien rater du spectacle qui se joue aux alentours, de demander une table le long de la façade, face à la rue. Cette enseigne de la place Saint-Germain attire forcément beaucoup de touristes, fascinés par son côté mythique, mais le lieu n’en reste pas moins magique. Ne serait-ce que parce qu’il donne sur la rue Bonaparte riche en galeries et enseignes pointues, dont El Buly, une boutique/marque de cosmétiques installée dans une ancienne officine.

Se la jouer Parisienne branchée à SoPi

SoPi – l’acronyme qui désigne le quartier parisien du sud de Pigalle – est le nouveau hotspot de la capitale. Entre l’Hôtel Amour, un lieu fréquenté par le graffeur André, les filles du groupe Brigitte et une armada de gens cool venus en scooters, le Pink Mamma, l’enseigne phare du groupe Bigmamma, le Bouillon Pigalle, un bistro « dans son jus » qui ne prend pas, comme presque toutes les enseignes du quartier, de réservation et le Grand Pigalle Hotel, vous avez l’embarras du choix. inspiré du Grand Budapest Hotel de Wes Anderson, il compte 37 chambres et un bar/resto qui propose les petits plats du chef Giovanni Passerini.

Anticiper la rentrée culture dans Le Marais

Inaugurée au printemps dernier rue du Plâtre (dans le Marais) et installée dans un bâtiment réhabilité par l’architecte star Rem Koolhaas, Lafayette Anticipations a pour objectif, tout comme la Galerie des Galeries (un autre espace d’exposition situé, lui, au sein du magasin du boulevard Hausmann) de soutenir la jeune création au travers de rendez-vous, d’ateliers et de workshop. Profitez-en pour tester, au rez-de-chaussée de la Fondation, la cantine/Juice Bar de Wild & the Moon, dont la carte bio, vegan, sans gluten et de saison justifierait presque à elle seule le déplacement.

Thalys relie Bruxelles à Paris en 1 heures 22 jusqu’à 25 fois par jour. Billet aller à partir de 29 € en classe standard. Vous pouvez aussi réserver votre trajet Izy, l’alternative ferroviaire low cost de Thalys. Comptez 2 heures 30 de trajet. Billet à partir de 19 €.