Mieux que le Marais, Pigalle est le quartier où les Parisiens aiment vivre, trainer et flairer les tendances. On vous y emmène.

Nos 4 adresses coup de coeur à Pigalle

Esprit balkanique à l’Hôtel Le Ballu

Situé à quelques minutes de la station de métro Pigalle, ce nouvel hôtel s’inspire de l’opulence chic des Balkans. Prenez une palette de couleurs et un souci du détail ancrés dans l’esthétique de l’Europe de l’est, ajoutez une bonne dose de chic parisien et mixez le tout. Vous obtenez un boutique-hôtel un peu luxe, mais pas too much. Vous allez aimer la terrasse-jardin chauffée, idéale pour y boire un cocktail en fin d’après-midi, le restaurant fréquenté par les Parisiens (y compris le matin au petit-déj’, ce qui crée de la vie dans l’hôtel) et le sublime couloir de nage, petit, mais privatisable situé au sous-sol. Un vrai petit coin de paradis, à quelques minutes de toutes les adresses cultes de ce quartier.

International, Le Condesa

Même s’il n’a qu’une trentaine d’années, Indra Carrillo, le chef de ce restaurant (le nom fait référence à un quartier de Mexico) ouvert il y a deux ans a officié dans une foule de pays différents avant de s’installer à Paris et d’y ouvrir ce restaurant à l’esprit résolument gastro. Son concept : puiser le meilleur parmi les traditions d’un peu partout et les traduire dans un menu surprise. Si vous aimez les concepts chics, mais décalés, vous allez aimer être servie, non pas par des serveurs, mais bien par les jeunes cuisiniers de cette mini-brigade qui, tout à tour, viennent vous présenter les plats tout droit sortis de la cuisine ouverte.

Décalé, le musée de la vie romantique

Ce petit musée ne fait pas partie des incontournables de la capitale. Pourtant, ne serait-ce que par sa façade trop mimi et son petit café, le Musée de la Vie Romantique respecte ses engagements. Allez-y pour le petit côté vintage et désuet de cette Maison 18ème, mais aussi pour découvrir Cœurs, du romantisme dans l’art contemporain, une expo à voir jusqu’au 12 juillet prochain.  En tout, une vingtaine d’artistes, dont certains très connus (Françoise Pétrovitch, Niki de Saint Phalle,  Dophie Calle, Pierre et Gilles) y proposent leur vision de cet organe riche en symboles et en fantasmes.

Un BIG lunch au Libertino

Vous connaissiez le Pink Mamma, le canonissime restaurant du group Pink Mamma ? Découvrez maintenant son petit frère : le Libertino, une cantine tout aussi géniale inaugurée en décembre dernier. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, les concepteurs de cette enseigne (la 7ème du groupe) où tous les meubles et objets ont l’air d’avoir été chinés en Sicile ou dans les Pouilles, restent fidèles aux codes maison : une carte simple, mais efficace avec quelques plats très buzz, dont les pâtes au fromage servies dans une roue de parmesan évidée ou le tiramisu à la louche. Sans oublier une équipe jeune composée de vrais Italiens ultra sympas et des prix super-doux.