On compte tous un amoureux de lecture parmi sa famille ou ses amis. Ces trois nouveautés littéraires les combleront à coup sûr. Par Nicky Depasse.

Les vêtements oubliés

Les deux nièces de Vera Dor, une chanteuse de variétés qui a connu son heure de gloire, héritent d’elle sans jamais l’avoir connue. En vidant sa fabuleuse garde-robe, elles découvrent la vie qui fut la sienne : l’immigration, la condition ouvrière, la violence et la maltraitance d’une enfant d’après-guerre laissant des blessures que la gloire et l’argent n’ont pas cicatrisées, tant il est vrai qu’il y a mille façons de franchir la porte qui sépare l’enfance de l’âge adulte. L’habit ne fait pas le moine ? Le roman de Sébastien Ministru tend à prouver le contraire. À offrir à une amie prodigieuse.

  • LA GARDE-ROBE, SÉBASTIEN MINISTRU, 183 P., ÉD. GRASSET.

L’arbre à soi

2038, aucune forêt ne subsiste sur Terre exceptées quelques îles comme celle de Greenwood, sur la côte ouest du Canada, là où une jeune dendrologue, Jacinda, officie comme guide pour gens fortunés venus goûter au plaisir de retrouver ces arbres disparus depuis le « grand dépérissement ». La révélation par un ami qu’elle serait la descendante d’un magnat du bois qui a donné son nom à cette île est le début d’une série de flashbacks remontant aux origines de sa famille. 1908, 1938, 1974, 2008… : la saga illustre comment un homme peut influencer la course vers l’extinction dans le seul but de se satisfaire. À offrir à un ado écolo.

  • LORSQUE LE DERNIER ARBRE, MICHAEL CHRISTIE, 590 P., ÉD. ALBIN MICHEL.

Le café des légendes

Il existe à Tokyo un minuscule café en sous-sol nommé Funiculi funicula. Sur ses trois tabourets, à ses trois tables, il est possible de vivre l’incroyable expérience du retour dans le passé et de voir, toucher, sentir des êtres chers disparus. Mais attention de bien finir votre tasse avant que le café ne soit refroidi, tout serait alors perdu, même votre âme, et vous ne seriez plus qu’un fantôme. Quatre femmes d’horizons très différents font cette expérience surprenante, permettant à l’auteur de ce roman qui a déjà été lu par plus d’un million de personnes de décrire la société japonaise face à la nécessité de vivre le moment pré- sent sans se perdre dans le passé. À offrir à une maman Barista.

  • TANT QUE LE CAFÉ EST ENCORE CHAUD, TOSHIKAZU KAWAGUCHI, 239 P., ÉD. ALBIN MICHEL.

Plus d’idées cadeaux: