Trois lieux, trois styles. Parce qu’un city trip, c’est aussi le plaisir de découvrir de nouvelles tables branchées, stylées et savoureuses. Marie Honnay, notre journaliste mode, les a testées (et approuvées). N’oubliez pas de réserver.

C’est bon. C’est neuf. C’est à Paris

Le Pink Mamma

Branché – tant d’un point de vue de son concept que de sa déco et de sa situation, au sud de Pigalle (dites: SOPI), un quartier à haut potentiel buzz, le nouveau venu dans la grande famille des restos du groupe Big Mamma est bondé en permanence. Difficile, à moins de faire la queue, de trouver une place à l’une des tables du Pink. On vous y encourage toutefois, tant l’expérience est à la hauteur de l’attente. L’idée de cette cantine (comme des autres du groupe Mamma): explorer de nouvelles facettes de la gastronomie italienne dans un registre terroir, accessible et durable. En marge des viandes (un must pour les carnivores), la carte du chef Rocco fait la part belle aux propositions fraiches et funky à base de poisson et de légumes. Quant au lieu, il est juste terrible. Situé dans un bâtiment de coin haut de 4 étages (dont le dernier sous verrière), le cadre est spectaculaire et charmant à la fois. Au dessert: la pizza au Nutella (gigantesque) fait partie des must. La preuve que même à Paris, trendy ne veut pas dire snob ou guindé.

Le Balagan

Si vous aimez les ambiances électriques, la musique qui va fort (dont on a envie de shazamer chaque morceau), les plats épicés, parfumés et généreux et la culture juive en général, vous allez adorer cette cantine super animée (car déjà très prisée) située au rez-de-chaussée de l’hôtel Renaissance-Paris-Vendôme. Réservez une place au comptoir – juste en face du chef Dan Yosha (tout droit débarqué de Jérusalem) – et commandez un cocktail. Notre conseil: le Persifleur qui est juste à tomber. Pour le reste, laissez parler votre intuition. Aucune des propositions de cette carte centrée sur la cuisine israélienne new style ne devrait vous décevoir. Les mezze à partager se dévorent (c’est le mot!) dans un décor très réussi mixant clins d’oeil à l’architecture du premier arrondissement et accents plus « couleur locale ».

  • Balagan, 9 rue d’Alger  75002 Paris.

Le Camondo

Nouvelle table chic du quartier Monceau, dans le 8ème arrondissement, le Camondo est le restaurant du musée éponyme. Autant dire qu’ici, tout est élégant, stylé et faussement classique. On a adoré la carte élaborée dans un esprit bistronomie par un jeune chef inspiré de moins de 30 ans. Elle fait la part belle aux produits de terroir et aux compositions créatives, mais pas guindées comme un joli sashimi de thon et saumon aux accents d’ailleurs. N’oubliez pas de garder une place pour le dessert puisqu’ils sont signés Christophe Michalak, le pâtissier français le plus médiatisé du moment. Bien que résolument contemporaine, la déco féminine et cosy fait écho au fabuleux écrin historique dans lequel cette nouvelle table en vue s’inscrit désormais.

Les hotspots food du moment: