Chéri se plaint d’afficher quelques kilos de trop sur la balance? Vous, vous avez envie de l’accompagner dans son envie de détox sans forcément perdre du poids, mais en profitant de l’occasion pour rééquilibrer votre assiette? Pendant une semaine, Marie Honnay a testé Pack’n Joy, un concept de repas tout prêts, bios et végétariens. Elle raconte.

Le point de départ

A la maison, on ne peut pas dire qu’on se la joue « chips et pizzas » à tous les repas. Mais on n’est pas non plus du genre à prendre le temps de cuisiner. Parce qu’on bosse pas mal, qu’on sort plusieurs fois par semaine, que mon mec a des horaires un peu galère (il travaille parfois la nuit), etc. Conséquence: lui, il a tendance à manger sain quand on est tous les deux (salades composées, pâtes au poulet, wok de légumes & co), mais dès qu’il est stressé, il grignote. De mon côté, je n’ai pas l’angoisse de la balance, mais je souffre parfois de coups de mou et de maux de ventre fréquents. Il nous semblait donc urgent de tester un autre style d’alimentation.

Le testing en pratique

L’avantage de Pack’n Joy, c’est que vous ne devez pas cuisiner. Vos 3 repas quotidiens (en mode cure: 3 ou 6 jours) sont livrés chez vous (ou dans un point dépot de votre choix) dans des packagings biodégradables. Tout est cuisiné sur base d’ingrédients locaux et de saison dans un atelier à Bruxelles. C’est une nutritionniste qui élabore les plats en mixant protéines, légumes et féculents. On vous demande juste de dire bye bye à la viande et au poisson, au gluten, au lactose, au sucre raffiné et d’arrêter (ou de freiner) votre conso de café et d’alcool. Oui, oui: tout ça tout de même.

Pendant une semaine, on a donc joué le jeu, mais, soyons honnêtes, on a tout de même fait quelques écarts. Chéri (qui travaillait justement la nuit la semaine du testing) n’a pas adhéré aux petits déj’ sains du pack (granola et salade de fruits, porrige de riz amande et thé matcha, pudding de chia, poire et cacao cru). Certains matins, il a craqué pour un croissant. De mon côté, j’ai ajouté des yaourts au lait de soja et des fruits au dessert (normalement, il n’y a pas de dessert dans les packs) et en-cas. J’ai aussi bu du vin pendant la semaine. Le café, je l’ai remplacé – pour me donner bonne conscience – par un substitut végétal (très bon d’ailleurs). Les portions Pack’n Joy sont plutôt grandes, les recettes sympas (surtout les lunchs), mais les diners parfois un peu répétitifs. Si vous n’aimez pas, c’est le cas de mon mec, le panais, vous en avez, saison oblige, à tous les repas ou presque. Mais moi qui adore le millet, le quinoa, le boulgour & toute la clique, mais qui ne sais pas toujours vraiment comment les cuisiner (et convaincre ma moitié d’en manger), j’ai eu le plaisir de faire le plein de ce type d’aliments et de l’entendre dire qu’il aimait ça. Houra.

Notre verdict

Au bout d’une semaine, pas de révolution sur la balance (forcément, 6 jours, c’est peu et on a fait des écarts), mais on se sent mieux. Et je n’ai pas eu une seule fois mal au ventre: alléluia. Preuve que mon mode d’alimentation classique (pourtant, je fais de mon mieux) n’est pas idéal. On n’a pas eu faim et, à certains repas, j’avais presque l’impression d’être au resto. Le bémol: comme on n’a pas cuisiné, je ne sais pas trop comment refaire les sauces (carrément divines, à base de betterave ou de raifort, par exemple), ni le burger de millet (vous ne me croirez pas, mais mon mec a aimé!), … En tous cas, ça donne envie de s’y mettre. Désormais, j’ai envie de spring-roll végétal (une tuerie intégrale!) et de taboulé aux légumes de saison. En gros, j’ai envie d’explorer de nouvelles pistes nutri et de virer végétal. Peut-être que Juliette (du resto Como en Casa), l’une de mes chefs préférées du moment, pourrait m’aider.

Convaincue? Le prochain pack Pack’n Joy peut vous être livré du 18 au 24 novembre. Le concept existe aussi en version « lunch only » et « vacances » (contenant tout ce qu’il faut pour bien manger pendant vos escapades).