Ils travaillaient ensemble, ont passé d’innombrables week-ends avec le même cercle d’amis ou étaient simplement voisins. Il a fallu des années avant qu’ils ne tombent amoureux, mais ils étaient vraiment faits l’un pour l’autre. Hélène (52 ans) et Stéphane (57 ans) ont fait partie du même groupe d’amis pendant plus de vingt ans avant de devenir un couple, il y a quelques mois. Par Evelyne Rutten. Photo: Duncan de Fey.

Le témoignage d’Hélène et Stéphane

Hélène « Quand j’ai rencontré Stéphane, je vivais pour faire la fête, lui avait déjà femme et enfants. Nous faisions partie de la même grande bande d’amis. On sortait, on partait en week-end, et pendant longtemps, je le trouvais juste très sympa et plein d’humour. Mais un jour, il m’a envoyé un SMS qui pouvait être interprété comme du flirt. Je tombais des nues, j’ai pensé : qu’est-ce qui lui prend ? Tout à coup, je l’ai vu sous un autre jour. On se retrouvait plus souvent, d’autant plus qu’il était à nouveau célibataire, et moi aussi. Mais nous avons mis encore deux ans avant de devenir un couple. Pourquoi nous avons traîné autant ? Il y a matière à discussion. Moi, j’ai toujours eu la sensation d’être celle qui prenait l’initiative, mais je n’arrivais pas à le cerner. Avait-il des sentiments pour moi ou pas ? Alors que lui prétend qu’il m’a fait plein d’appels du pied. Il y a quelques mois, j’en ai eu assez : pourquoi gaspiller plus de temps ? J’ai enregistré un message que je lui ai envoyé. Une vraie déclaration d’amour à l’ancienne. Après, je ne vous dis pas le stress. Heureusement, il a réagi assez vite, le reste s’est fait tout seul. La transition d’amis à amoureux n’a pas été impulsive. Nous connaissons les grandes lignes de la vie de l’autre, nous partageons un bout de passé, des souvenirs et des amis. Cette proximité est précieuse. J’étais satisfaite de ma vie. De chouettes enfants, un job que j’aime, des amis sympas. J’appréciais même le fait d’être célibataire. Mais là, je suis tout de même ravie de cet homme nouveau-mais-connu dans ma vie, qui m’étonne, me fait rire et me rend heureuse. »

« C’est extraordinaire d’avoir dans ma vie une femme aussi adorable, chaotique, drôle et attentionnée, que je connais depuis si longtemps. »

Stéphane « Je m’en souviens très bien. C’était un vendredi, nous étions dans un bar et le vin et la bière coulaient à flots. J’ai regardé Hélène et je me suis dit : cette femme est vraiment belle. Mais nous étions dans la “friend zone”. Je me suis mis à faire des efforts et j’ai l’impression d’avoir émis des signaux très clairs. Mais elle ne remarquait rien. Elle m’envoyait un message : “T’es où ?” Moi : “Chez moi, viens.” Ce qu’elle faisait, mais en emmenant toujours une copine. Alors qu’il était clair que je voulais être seul avec elle, non ? Et puis il y a eu ce message vocal, cette déclaration d’amour. À ce moment-là, je me trouvais dans une phase difficile et je n’avais pas vraiment l’amour en tête. Une de mes filles est atteinte d’un cancer, et je venais d’apprendre que mon autre fille avait une boule au sein. J’ai écouté le message quatre ou cinq fois, puis je suis allé demander conseil à mon voisin, parce que j’avais le tournis. Il m’a écouté attentivement, puis il a conclu qu’un peu de romantisme dans ma vie ne me ferait pas de mal. J’ai alors envoyé un message d’amour en retour et voilà, c’était plié. C’est vraiment merveilleux, on est un peu comme des ados, je n’imaginais pas vivre cela à 57 ans ! Le sentiment est le même que quand j’en avais 17. C’est extraordinaire d’avoir dans ma vie une femme aussi adorable, chaotique, drôle et attentionnée, que je connais depuis si longtemps. Je n’ai jamais autant ri de ma vie. »

PLUS DE TÉMOIGNAGES: