Sortez vos écharpes: winter is coming! On vous présente quelques astuces pour distinguer les deux types de toux et vous soigner au mieux.

Tout le monde a déjà connu cette situation: une toux vous réveille en plein milieu de la nuit et vous empêche de dormir. Vous voilà ensuite prostrée devant votre pharmacie, le regard à peine éveillé, en train de vous poser des questions philosophiques dignes d’un bac+5: dois-je utiliser le spray pour les toux grasses ou le sirop pour les toux sèches?

Comment les distinguer?

La toux sèche: elle est non productive, ce qui signifie que ce type de toux ne provoque pas d’expectorations de mucus. Elle irrite votre gorge et se présente par quintes de toux.  Elle est provoquée par une irritation voire une inflammation au niveau des voies respiratoires. Une toux sèche indique le début d’un rhume ou une allergie et elle peut se transformer en toux grasse si elle n’est pas correctement soignée. Pour la calmer, les médecins auront recours à un sirop antitussif.

La toux grasse: est une toux dite « productive ». C’est plutôt un mécanisme de défense pour lutter contre les vilaines bactéries qui tentent de prendre votre gorge d’assaut. Elle a pour mission de désencombrer vos poumons qui sont remplis de mucus.  Dans ce cas, les médecins prescriront des sirops fluidifiants, pour faciliter l’évacuation des sécrétions. Après quelques jours de traitement, le mucus se liquéfie désencombrant ainsi vos bronches.

Un hiver en pleine forme: