Vous pensez perdre du poids en remplaçant le sucre par de l’aspartame? Erreur! Selon une étude récente, l’édulcorant ferait même prendre du poids…

Votre régime vous invite-t-il à troquer le sucre contre de l’aspartame? Oubliez cette mauvaise manie! Une étude a récemment prouvé les méfaits de l’aspartame sur la santé. En plus d’être un faux ami en matière de régime, cet édulcorant serait à l’origine d’un potentiel dysfonctionnement du métabolisme. Il est donc temps de mettre en lumière les réalités peu amènes de cet édulcorant. Zoom sur cet aliment pas si bienveillant!

Une étude qui en dit long

Menée par quinze chercheurs travaillant pour la plupart au Massachusetts General Hospital de Boston, cette étude a permis de constater qu’une fois décomposé dans l’estomac, l’aspartame produirait de la phénylalanine, un acide capable de supprimer l’action bienfaitrice d’une enzyme protectrice du syndrome métabolique. Cet acide perturberait ainsi le processus de neutralisation des toxines nocives engendrées par les bactéries présentes dans notre système digestif. En conséquence: ces toxines qui n’ont pu être détruites provoqueraient des inflammations chroniques, pouvant engendrer l’apparition du diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires.

Faux allié minceur

L’étude menée sur des souris a également prouvé que l’aspartame, dont le goût ressemble passablement à celui du sucre, ne permettait aucunement la perte du poids, mais au contraire en favoriserait la prise. Pour quelle raison? En réalité, l’aspartame favoriserait le blocage de cette fameuse enzyme protectrice plus communément appelée dans le jargon médical « phosphatase alcaline intestinale (IAP) ». Une action qui serait à l’origine de l’obésité, ce qui nous prouve ici encore les effets contre-productifs et nocifs de l’aspartame. Un édulcorant qui s’annonce donc peu concluant pour votre régime!

À lire aussi: