https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/
Home Bien-être Santé Couple: plus heureux avec quelques kilos en trop

Couple: plus heureux avec quelques kilos en trop

Couple: plus heureux avec quelques kilos en trop

Les couples heureux après le mariage ont quelques kilos en trop, selon une étude du National Center for Biotechnology Information.

Vous avez accumulé quelques kilos en plus par rapport à l’époque où vous avez rencontré votre moitié? Si ça ne vous enchante probablement pas, il n’y a pas de quoi s’en faire: avoir quelques kilos en trop pourrait bien être positif pour le couple.

LE CLICHÉ-PROBLÈME

Vous trouvez le bon partenaire et ça marche plutôt bien; vous entamez vite une relation sérieuse et vous allez peut-être même sauter le pas du mariage. Après quelques années, force est de constater que vous avez tous les deux pris trois ou quatre kilos en plus.

Pas de panique: bien que ces petits kilos ne peuvent pas acheter le bonheur, ils sont porteurs de bonnes nouvelles pour votre couple…

UNE ÉTUDE QUI FAIT PLAISIR

Selon une étude publiée sur le site du National Center For Biotechnology Information, nous sommes plus heureux lorsque nous nous rassemblons; et dans notre société actuelle, on se retrouve bien souvent autour d’un bon repas… Les chercheurs ont analysé le poids et le niveau de bonheur de 169 jeunes couples mariés sur une période de 4 ans. Et devinez quoi? Les couples heureux pèsent plus lourd sur la balance!

Les couples qui sont depuis longtemps dans une relation amoureuse et heureuse se sentiraient moins contraints de faire attention à leur apparence. Ils craqueraient donc plus facilement pour une collation malsaine qu’ils ne l’auraient fait célibataires

MISE EN GARDE

Ce n’est pas parce que quelques kilos superflus ne sont pas dramatiques qu’il faut pour autant totalement se laisser aller. Il faut continuer à avoir de l’estime pour vous-même et rester attirant par respect pour votre partenaire. Si vous attendez de sa part qu’il reste désirable et en bonne santé, faites-en de même !

À LIRE AUSSI: