Vous avez enchainé plusieurs régimes en vue de perdre du poids mais rien n’y fait, vous ne maigrissez pas? On vous dit pourquoi.

Les régimes sont pensés et élaborés pour que toute personne ayant commencé à faire attention à ce qu’elle mange, perde du poids. Sauf que chez certaines personnes, les régimes ne fonctionnent pas. Au delà du fait qu’il faille faire ultra attention à ce que vous mangez afin d’éviter de souffrir pour rien, il y a également votre cerveau qui joue son rôle dans toutes les situations que vous vous infligez. Le plus étonnant? Une étude menée par par le docteur Clémence Blouet de l’Université de Cambridge et publiée dans eLife, démontre que certains neurones peuvent rejeter les dépenses caloriques!

Un régime? Seulement si votre cerveau est d’accord

Si vous avez tenté plusieurs fois de maigrir à l’aide de certains régimes, ne vous étonnez pas si cela n’a pas fonctionné! Les chercheurs ayant mené cette étude, se sont concentrés sur des rats de laboratoires pour élucider la question, en testant leurs neurones AgRP – ces derniers jouent un rôle dans la sensation d’appétit et régulent les calories. Selon eux, le corps est comme un thermostat: lorsqu’on mange moins, le corps compense en brûlant les calories, ce qui est la manière la plus drastique de perdre du poids à laquelle la plupart d’entre nous ont recours.

Les chercheurs ont voulu comprendre comment le corps ajuste l’élimination de calories face à la quantité de nourriture avalée. L’hypothalamus, la partie du cerveau qui aide à réguler la sensation de faim est aussi inclue dans le système du thermostat. Celui-ci regroupe certains neurones du type AgRP. Quand vous mangez peu, ces neurones détectent le manque de nutriments et limitent donc la perte de calories pour sauver l’énergie qu’il vous reste. Du coup, ne pas manger est une très mauvaise idée si vous voulez perdre du poids, car cela ne fonctionnerait tout simplement pas! Clémence Blouet, la directrice de la recherche, explique que « ce mécanisme est certainement apparu pour nous permettre de survivre à la famine ».

La découverte miracle?

Cette découverte pourrait enfin mener à de vraies astuces pour la perte de poids et ce sans s’affamer et se ruiner la santé tout en ayant perdu ses kilos en trop une bonne fois pour toute! En effet, en équilibrant le taux des calories à brûler, les neurones AgRP peuvent s’ajuster afin de permettre une perte de poids permanente en évitant que les kilos perdus ne reviennent. Mais d’ici là, les chercheurs préconisent une activité physique quotidienne et une bonne hygiène de vie!

À lire aussi: