Conversations, gestes, emojis: vous analysez tout en permanence et vous repensez pendant de longues heures au dernier sms de votre crush/chéri pour essayer de décrypter ce qu’il « voulait vraiment dire »? On vous répète souvent que vous allez trop loin dans vos analyses? Une équipe de scientifiques a publié une étude dans le Journal of Alzheimer’s Disease. Ils se sont penchés sur l’activité cérébrale des hommes et des femmes.

Les hommes et les femmes sont-ils égaux en ce qui concerne les troubles mentaux? C’est la question qu’ont voulu résoudre des scientifiques américains de Newport Beach. Pour ce faire, ils ont analysé et comparé les scanners de plus de 26.000 volontaires. Parmi ce panel, des femmes et des hommes « sains » ainsi que des personnes souffrant de troubles mentaux.

Pas spécialement une bonne nouvelle

De cette étude, il ressort que le cerveau des femmes serait plus actif que celui des hommes. En effet, le cerveau des femmes « saines » était beaucoup plus actif dans les 128 zones observées par les scientifiques que celui des hommes « sains ». Une étude qui ne remet pas en question l’intelligence de ces messieurs, mais qui révèle uniquement la manière dont notre cerveau fonctionne. Malheureusement, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas spécialement une excellente nouvelle. Les scientifiques pensent que cette hyperactivité cérébrale pourrait être à l’origine de nombreux troubles mentaux.

« C’est une étude importante pour comprendre les disparités cérébrales liées au sexe. Les différences quantifiables homme-femme que nous avons identifiées sont cruciales pour comprendre les risques de maladies mentales variables selon les sexes, comme c’est le cas avec la maladie d’Alzheimer (NDLR: une maladie qui touche davantage les femmes). Utiliser ses outils nous permettra de développer des traitements plus précis dans le futur« , a assuré le psychiatre Daniel G. Amen, responsable de l’étude.

Cependant il faut prendre cette étude avec un peu de recul. En effet, si le nombre de personnes analysées est impressionnant, de nombreux scientifiques estiment qu’il n’y a pas de différences de cerveau entre les sexes.

Poursuivez votre lecture: