Et si les origines de la dépression venaient… de notre ventre? C’est l’étrange découverte d’une équipe de scientifiques belges.

Certaines personnes naissent dépressives. Sans aucune explication, les idées noires sont ancrées dans leur cerveau et ces personnes doivent redoubler d’efforts pour les sortir de leur tête. Et si ce sentiment était lié à votre intestin? Des chercheurs issus de l’université de Louvain ont découvert un lien entre la dépression et notre flore intestinale. Explications.

L’hormone du bonheur

Petit rappel pour ceux qui n’ont jamais brillé en biologie. Pour soigner des personnes dépressives, les médecins ont tendance à leur prescrire des anti-dépresseurs, ces médicaments ayant pour mission de palier au déficit de sérotonine (plus connue sous le nom d’hormone du bonheur). Selon les scientifiques, 95% de notre taux de sérotonine se situe… dans notre système digestif – en plus de délivrer du plaisir, la sérotonine joue un rôle sur notre digestion, c’est elle qui gère notre horloge intestinale.

L’étude belge

Ce lien entre notre intestin et notre humeur aurait également été démontré par une équipe de chercheurs belges. Ces derniers ont mené une grande expérience et ont analysé les échantillons de selles de plus de 1000 personnes volontaires. Verdict? Ils ont remarqué que deux familles de bactéries étaient systématiquement moins présentes chez les personnes dépressives, y compris celles sous traitement par antidépresseurs. Ces deux types de bactéries – Coprococcus et Dialister – seraient connues pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Or, il a également été démontré qu’il existait un lien entre la dépression et l’inflammation. Ces liens scientifiquement prouvés entre le cerveau et l’estomac vont permettre aux scientifiques de se pencher sur la composition des médicaments prescrits pour soigner la dépression. Un petit pas pour les scientifiques, un grand pas pour les personnes concernées!

Ceci devrait vous intéresser