Entre une amie allergique à l’ail, votre mère intolérante au lactose et votre mari allergique aux fruits à coques mais intolérant au gluten, vous ne suivez plus. Quelle est la différence entre une allergie et une intolérance alimentaire? On vous explique.

L’une peut être dangereuse…

Selon les derniers chiffres du Conseil Supérieur de la Santé, en Belgique, 2 à 3% des adultes souffriraient d’allergie alimentaire contre 6 à 8% chez les enfants. Avec une augmentation de la sévérité des réactions confirmée par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’allergie (en général) est aujourd’hui considérée comme la quatrième maladie chronique au monde. Mais qu’est-ce que c’est, concrètement? Un réaction allergique n’est autre qu’une réaction immunitaire anormale de notre corps. En contact avec une certaine substance (aliments, pollen ou autre) généralement inoffensive, il va produire des anti-corps qui, en contact avec l’allergène, vont provoquer la libération d’histamine. Une molécule physiologique fortement vasodilatatrice qui alerte le corps d’une « intrusion ».

Quels sont les symptômes? L’allergène, en fonction de la personne, peut provoquer une réaction au niveau de la peau, du tube digestif ou des voies respiratoires. Yeux qui piquent, eczéma, difficultés à respirer, vomissements, gonflements… les symptômes sont variés. Certains plus graves que d’autres, il est important de vous faire diagnostiquer auprès d’un spécialiste et ainsi recevoir le traitement adapté à votre cas.

… l’autre non.

Même s’il est difficile d’obtenir les chiffres exacts, environ 20% de la population souffrirait d’intolérance alimentaire. Maux de ventre, diarrhées, nausées, mais aussi maux de tête et irruptions cutanées, des symptômes parfois semblables à ceux d’une allergie. Quelle est donc la différence? L’intolérance, contrairement à l’allergie, ne fait pas intervenir le système immunitaire. Votre métabolisme réagit simplement à un aliment à cause d’une absence, inaction ou insuffisance d’une enzyme nécessaire à sa digestion. Une intolérance alimentaire ne mettra donc pas votre santé en danger, mais vous causera désagréments et dérangements. Là aussi, un diagnostique est nécessaire afin de s’assurer de ne pas être face à une allergie.

En cas de doutes, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

PLUS DE SANTÉ: