Octobre est le mois du cancer du sein. Que ce soit vous-même, une amie, votre mère ou un autre membre de la famille … Presque tout le monde est en contact avec cette maladie, d’une manière ou d’une autre. Chaque année, le cancer du sein est diagnostiqué plus de 10 000 fois en Belgique. Si la rémission est souvent loin d’être simple, certaines bonnes habitudes contribueraient à réduire le risque de développement de la maladie.

Avant tout, il est essentiel de contrôler régulièrement vos seins. Entre les vérifications médicales (mammographie, etc.), vous pouvez vous-même les observer au quotidien. C’est important: si vous sentez une grosseur ou que vous voyez des changements de forme ou de taille, des creux ou des boursouflures sur la peau ou des variations dans le mamelon, consultez votre médecin. Inutile de paniquer, mais un contrôle professionnel peut s’avérer nécessaire.

01

Limitez votre consommation d’alcool

Boire de l’alcool régulièrement peut causer divers types de cancer. Parmi eux, le cancer du sein, potentiellement à cause de l’augmentation du taux d’œstrogènes. Pendant des années, il a été dit que la consommation d’alcool modérée n’avait pas d’impact, mais certains experts affirment que même une faible quantité d’alcool peut être dangereuse. Une étude publiée en 2015 dans la revue BMJ montre qu’un verre par jour suffit pour augmenter le risque de cancer du sein de 13%. Essayez donc de l’éviter aussi souvent que possible.

02

Faites de l’exercice

Vous savez déjà que l’exercice est important pour votre santé, qu’il serait bénéfique pour le cœur et les vaisseaux sanguins et qu’il réduirait le risque de diabète de type 2. Mais la recherche montre également que l’activité physique peut contribuer réduire le risque de cancer du sein. Le mouvement renforce également le système immunitaire et réduit les risques d’inflammation. De plus, vous éloignez aussi le risque d’obésité, un autre facteur qui peut déclencher le cancer du sein.

03

Consommez des fibres

Les fibres aident votre corps, elles contrôlent votre taux de cholestérol et votre poids. Une étude publiée dans BMJ a révélé que les jeunes femmes qui déclaraient manger trois portions de fruits riches en fibres au quotidien avaient 25% moins de risques de développer un cancer du sein à l’âge adulte. Mettez donc régulièrement des fruits riches en fibres au menu.

04

Ne fumez pas

Le tabagisme est souvent associé au cancer du poumon, mais des recherches datant de 2017 montrent qu’il augmente également le risque de cancer du sein. Les personnes qui commencent à fumer à un jeune âge sont particulièrement exposées au risque.

05

Réduisez les matières grasses

Attention: vous ne devriez pas supprimer le gras. Il comporte de nombreux bénéfices pour la santé. Cependant, des recherches publiées dans JAMA Oncology ont montré que les femmes qui suivaient un régime pauvre en graisses et mettaient de nombreux grains entiers au menu avaient 22% de risque en moins de mourir d’un cancer du sein (dans l’étude de suivi après 8 ans) que les femmes ayant consommé beaucoup de matières grasses. Le mot clé, donc: modération!

06

Attention à l’hormonothérapie

Une étude menée en 2016 a montré que l’hormonothérapie pendant la ménopause augmenterait le risque de cancer du sein. Si elle peut réduire les symptômes de la ménopause (transpiration et fatigue, entre autres), elle pourrait aussi entraîner un cancer du sein. Par conséquent, discutez bien avec votre médecin avant de vous lancer dans un traitement de ce type.

À lire aussi: