Dans sa nouvelle émission Vis ta mine!, notre GAEL Guest Adrien Devyver mène la vie dure aux hoax et aux fausses rumeurs de la santé desquelles il faut se méfier. En exclu pour GAEL, son équipe traque des croyances à ne plus suivre.  Les hommes, toujours partants pour le sexe? Et les vitamines, réellement nécessaires?

Voici 4 idées fausses sur la sexualité, démontées avec la complicité d’Alexandra Hubin, psychologue et sexologue.

1. « LES HOMMES SONT TOUJOURS PARTANTS POUR LE SEXE. »

«Voilà une croyance qui peut entraîner bien des peurs et des insécurités en cas de baisse de désir constatée chez le partenaire masculin! Non, les hommes ne sont pas toujours prêts à faire l’amour. Tout comme les femmes, ils sont de plus en plus soumis à l’influence du stress et des multiples rôles à assumer (père, amant, ami, collègue…). Leur désir sexuel peut donc aussi être en berne à cause des soucis du quotidien

2. « QUAND LE DÉSIR S’ESTOMPE,
IL N’Y A RIEN À FAIRE
. »

«Ce n’est pas tout à fait vrai. Le désir, c’est être à l’écoute des petits messages provenant de son corps et leur donner une réponse. Dans les premières années d’une rencontre, le corps parle haut et fort et le désir afflue rapidement, mais au fil des ans, les effets s’estompent. C’est comme pour tout, on s’habitue et l’adrénaline retombe! La libido est un besoin primaire mais non vital, et si l’esprit est préoccupé et le corps moins pressant, on peut facilement passer à côté. Comme quand on travaille trop et qu’on oublie de manger. C’est pourquoi il est important de se ménager du temps pour être ensemble et vivre des moments affectifs et sexuels, pour entretenir le désir et rester connecté à sa libido sur le long terme.»

3. « UN ORGASME, SINON RIEN! »

«Rien ne sert de courir après l’orgasme. Une étude récente a estimé que le premier orgasme vaginal d’une femme vient vers… 35 ans! Pour certaines, ce sera plus tôt, pour d’autres plus tard. Il est souhaitable de rechercher et de recevoir du plaisir sexuel dans une relation épanouie. Mais plus on va chercher consciemment l’orgasme, moins on va l’atteindre. Il faut d’abord apprendre à se connaître, savoir quelles caresses et pensées nous stimulent, les faire comprendre à son ou sa partenaire et s’ouvrir au plaisir pour le laisser monter jusqu’au niveau qui nous fera jouir. Cela s’apprend et prend du temps, et c’est normal!»

Besoin de quelques conseils pour vous laisser aller? Lisez les nôtres, juste ici!

4. « POUR ÊTRE ÉPANOUIE SEXUELLEMENT, IL FAUT TRANSGRESSER SES TABOUS. »

«Avoir des tabous, ce n’est pas être coincé! Nous avons tous et toutes des limites, et ces limites vont changer avec le temps. Les goûts et les envies en matière de pratiques sexuelles peuvent varier selon l’âge, la maturité, les rencontres… C’est logique de ne pas avoir tout expérimenté. Et de ne pas vouloir tout tester! Faites-vous confiance

L’ÉMISSION:

Chaque jour, l’équipe de Vis ta mine! vous donne rendez-vous sur La Deux 
à 17h15 pour 40 minutes d’infos santé et bien-être. Autour d’Adrien, une joyeuse bande d’experts et de spécialistes se relaient pour répondre à vos questions. Entre défis, tests et séquences vidéo, il y a aussi de la cuisine! Chaque jour, la diététicienne Chloé De Smet met Adrien au défi de préparer une recette santé autour de l’ingrédient du jour. Que
du bon! Plus d’infos ici.

À lire aussi: