Une étude récente, menée par Google, s’intéresse aux raisons qui empêchent les femmes de s’épanouir et de vivre leur vie pleinement. Et les résultats sont plutôt surprenants…

On sait toutes que certains obstacles ou épreuves nous empêchent de nous épanouir dans certains domaines (travail, relation, bien-être, confiance en soi…) et de nous sentir vivre pleinement. Ces obstacles freinent nos envies et provoquent chez nous de la frustration et du mécontentement. Mais qu’est ce qui nous freine à ce point?

LE PRINCIPAL FREIN : VOUS-MÊME

Les résultats de l’étude sont surprenants: 46 % des femmes* identifient le « critique intérieur » comme le frein principal dans les différents domaines de leur vie. Vous la connaissez aussi, cette petite voix intérieure qui a toujours quelque chose à redire sur tous nos faits et gestes? Si elle peut avoir des effets positifs (nous encourager, nous motiver), elle peut aussi nous faire douter et nous empêcher de croire en nous-mêmes… La preuve avec ces chiffres: 58% des femmes interrogées ont affirmé que leur critique intérieur leur a déjà donné le sentiment qu’elles ne possédaient pas les compétences pour un nouvel hobby, par exemple.

‘Quand nous remplaçons notre critique intérieur par une voix intérieure consciente, on peut commencer à considérer les choses objectivement’

COMMENT S’AMELIORER?

Ellen Langer, psychologue sociale, auteur et experte de la pleine conscience, explique : « Quand nous remplaçons notre critique intérieur par une voix intérieure consciente, on peut commencer à considérer les choses objectivement. Grâce à cette prise de conscience, on peut être proactif et prendre de meilleures décisions en toute confiance ».

Les femmes interrogées s’accordent à dire que les meilleurs moyens pour faire de son critique intérieur une voix positive sont:

• D’identifier son critique intérieur comme un outil d’amélioration de soi afin de pouvoir mieux contrôler/anticiper la situation
• De reconnaître son critique intérieur, car nous savons qu’il nous maintient sur la bonne voie
• De ne pas le percevoir comme un ennemi, mais de l’utiliser comme un instrument pour exploiter notre plein potentiel

En effectuant ce changement, les femmes peuvent exploiter pleinement leur potentiel et vivre leur vie comme elles l’entendent. Votre critique intérieur pourrait bien être un formidable allié

  • Les femmes interrogées sont âgées de 25 à 55 ans et originaires du Royaume-Uni, d’Allemagne, d’Espagne, de France, des États-Unis, du Mexique, du Brésil, d’Australie, du Canada et du Japon.

BIEN-ÊTRE ET PSYCHO:

PARTAGER