Selon le psychologue et économiste Daniel Kahneman, partir seulement une semaine par an serait plus bénéfique que prendre de longs congés.

L’expérience du moment présent

Daniel Kahneman est professeur à l’Université de Princeton et lauréat du Prix Nobel d’économie en 2002. Ce psychologue américano-israélien s’est intéressé à la manière dont nous vivons nos souvenirs, dont nos souvenirs de vacances, rapporte De Morgen. 

C’est dans une présentation TED qu’il développe sa théorie, sur le fait que notre psyché est divisé en deux zones: une partie se focalisant sur « l’expérience en soi » et une autre partie qui revit cette expérience rétrospectivement. Selon lui, être heureux après avoir pris de longues vacances ne serait possible uniquement si nous profitons du moment présent en vivant l’expérience pour ce qu’elle est et donc, en pleine conscience.

Focalisation sur les éléments nouveaux

En revanche, si on observe attentivement la zone qui se focalise sur les souvenirs, on se rend alors compte que les souvenirs ramenés de nos longues vacances durent en réalité plus longtemps que les vacances en elles-mêmes. La raison? Notre cher cerveau se focalise avant tout sur les éléments nouveaux qui arrivent à lui. Or, dans notre routine, ceux-ci se font rares.

C’est la même façon de faire qui caractérise les souvenirs de vacances. Au-délà d’une semaine de congés, peu d’éléments sont différents de la première qui s’est écoulée et il est donc plus difficile de créer de nouveaux souvenirs. C’est pourquoi Daniel Kahneman affirme que dans certains cas, une semaine de vacances est davantage bénéfique que plusieurs semaines.

Raison de plus pour profiter à fond de nos quelques jours de farniente!

Prenez soin de vous!

PARTAGER