Dîner en amoureux, vacances caliente ou simple soirée cocooning: on en sait souvent très peu sur notre conception (et c’est tant mieux). Mais pour les natifs du 23 septembre, la situation est légèrement différente…

Votre date d’anniversaire est-elle banale ou exceptionnelle? Trouvez la réponse ici!

Ho ho ho…

Vous remarquez que de nombreuses personnes de votre entourage sont nées fin septembre? C’est loin d’être une coïncidence! Les scientifiques ont constaté un pic de naissances le 23 septembre, ce qui signifie que de nombreux enfants ont été conçus le soir de Noël ou durant la Saint-Sylvestre. Un phénomène observé dans les pays européens depuis les années 70, selon l’OBS. Résultat d’une soirée romantique en couple ou d’une nuit trop arrosée et d’un oubli de contraceptif: impossible de le savoir, même si on préfère croire à la première option. En plus d’être plus intelligents (ce n’est pas nous, c’est la science qui le dit), les natifs de septembre peuvent se vanter d’avoir été conçus pendant la période la plus festive de l’année, les veinards!

Des fêtes caliente

Plusieurs raisons expliquent ce phénomène. Selon un article paru dans le Times, notre libido serait influencée par les conditions météo. Ainsi, les nuits plus longues et la chute des températures pousseraient les couples à se replier sur eux-mêmes et être plus actifs sous la couette. Le facteur culturel ne serait pas en reste, puisque cette période de fêtes coïncide souvent avec quelques jours de congés. Quelques jours de vacances et une ambiance festive pousseraient donc les couples à envisager un éventuel bébé. Selon certains sociologues, c’est d’ailleurs ce deuxième facteur qui influencerait plus notre vie sexuelle. Ainsi, ils ont constaté qu’il y avait un pic de recherches liées au sexe sur Internet dans les pays Occidentaux à prédominance chrétienne pendant les vacances de Noël. Un même pic est observé dans les pays à prédominance musulmane lors de la fête de l’Aïd; une fête qui est, à l’instar de Noël, très axée sur la famille.

Plus d’infos insolites: