Home Bien-être Psycho Loin du boulot, comment je déconnecte?

Loin du boulot, comment je déconnecte?

Loin du boulot, comment je déconnecte?

Vous préparez votre départ en vacances et vous angoissez à l’idée de laisser le navire sans capitaine? Pas de panique: voilà nos conseils pour partir le cerveau léger. 

Quelque soit le secteur dans lequel on évolue, il n’est jamais facile de préparer une longue absence au travail quand on part en vacances. C’est d’ailleurs un phénomène plus que dans l’air du temps: la «fear of missing out», ou la peur de louper quelque chose, l’angoisse de ne pas être là au moment fatidique ou de ne pouvoir empêcher un problème. Le cerveau saturé de toutes ces interrogations, il est souvent difficile d’arriver à déconnecter pour de bon lorsque l’on s’absente. Voilà quelques conseils qui pourront peut-être vous aider. 

DEBRANCHEZ (LITTERALEMENT)

Partir en vacances, c’est l’occasion rêvée de se vider la tête, de ne penser à rien et de faire voyager son esprit. Et c’est surtout le moment parfait pour se déconnecter de tous les mails, sms et autres réseaux sociaux qui résonnent tout au long de l’année: ancrés en permanence dans l’instantanéité, ils vous rappellent sans cesse à vos devoirs et à votre quotidien et sont donc à bannir au maximum pendant votre séjour. Non, n’ayez pas peur, vous ne manquerez pas d’événement fatidique sur Facebook ou Twitter en votre absence; si quelque chose de réellement important arrive, vous serez mis au courant d’une façon ou d’une autre. Pour votre boîte mail, ne trichez pas: un message d’absence programmé avant votre départ préviendra aimablement vos contacts que vous êtes off et que vous reviendrez vers eux après votre retour. Une vraie détox digitale

Au mieux vous organisez votre départ, au moins le retour sera difficile.

CONFIEZ DES TÂCHES

Le secret d’une absence réussie réside dans l’anticipation: quelques semaines avant le grand départ, commencez déjà à organiser votre absence, auprès de vos collègues comme pour votre charge de travail personnelle. Remplissez un maximum de tâches à l’avance et surtout, DE-LE-GUEZ! Apprenez à faire confiance à vos collègues, à leur expliquer de manière détaillée les choses qu’ils auront à faire pendant votre séjour et prévenez bien à l’avance de vos dates de vacances. Au mieux vous organisez votre départ, au moins le retour sera difficile. 

RELATIVISEZ 

Pensez aussi aux personnes avec qui vous partagez vos vacances: il n’est jamais agréable de voyager avec quelqu’un d’anxieux, tendu et sans cesse en train de penser au travail. Faites vous plaisir et profitez de l’instant présent, pensez ici et maintenant en vous rappelant que les vacances restent un moment privilégié qui n’arrive qu’une ou deux fois pendant l’année. Dites vous aussi (même si c’est un petit mensonge) que vous n’êtes pas indispensable: le reste de votre équipe est capable comme vous l’êtes de faire tourner la machine sans catastrophe. Relativisez et lâchez prise, vous n’en tirerez que du bénéfice à votre retour, en revenant reposée, fraîche et prête à affronter la rentrée. A vous de jouer!

D’AUTRES ARTICLES PSYCHO: