Sécurité, protection, écoute, conseils avisés: on demande souvent à notre partenaire bien plus que son amour. Mais en attendons-nous trop de notre moitié?

L’amour occupe la place la plus importante dans votre vie? Vous ne pouvez vous imaginer une vie sans lui? Entre amour sincère et dépendance affective, il n’y a parfois qu’un pas. Une situation qui peut vite dégénérer et évoluer en harcèlement émotionnel. On vous dit tout de ce concept qui peut coûter cher à votre histoire d’amour.

C’est quoi, le harcèlement émotionnel?

Le harcèlement émotionnel est une conséquence de la dépendance affective. On parle de harcèlement émotionnel quand les émotions d’une personne prennent le pas sur l’autre. Tel un oisillon et sa mère, on attend que l’autre nous nourrisse et réponde au moindre de nos besoins. Nos sentiments, aussi authentiques et sincères soient-ils, finissent par étouffer l’autre. Cet état peut à la fois toucher une relation amoureuse, amicale ou familiale. « Notre vie dépend de celle de l’autre et son mal-être devient le moteur ou la raison d’être de la relation. Nous attendons de l’autre qu’il ou elle répare nos blessures d’hier, apaise nos besoins restés en suspens« , explique Virginie Megglé, psychologue et auteur du livre « Le Harcèlement émotionnel, s’aimer sans s’étouffer ». On a développé une relation fusionnelle qui rappelle celle qui nous unissait avec notre mère et le moindre écart de notre conjoint nous plonge dans un pur sentiment d’insécurité.

« Se sentant abandonné à un moment de son enfance, il a dû trop vite se prendre en charge et ne compter que sur lui même grandissant avec un grand sentiment d’insécurité que personne n’a su combler »

Pour ce faire, le « harceleur » développe inconsciemment un tas de stratégie pour déstabiliser l’autre et le maintenir dans un état d’harcèlement oscillant entre le chaud (compliment, marques d’affection) et le froid (chantage, reproches, critiques). À travers tous ces comportements déstabilisants, il vampirise toute l’attention de l’autre et notre partenaire n’ose plus exprimer ses besoins. Le harcèlement émotionnel peut toucher n’importe qui, mais ce sont souvent des personnes dont la relation parents-enfants ne s’est pas déroulée comme prévue. Se sentant abandonné à un moment de son enfance, il a dû trop vite se prendre en charge et ne compter que sur lui même grandissant avec un grand sentiment d’insécurité que personne n’a su combler. Ainsi, il mise ses espoirs sur de nouvelles relations amicales ou amoureuses pour combler ses failles.

Le pire sollicite le pire

Un fait qui s’accentue avec les réseaux sociaux. Notre omniprésence étouffe l’autre et à la moindre absence de réponse, on panique. Une insécurité générale qui fait que la personne envisage tout le temps le pire. Ayant peur de se faire larguer, d’être virée ou rejetée, la personne finit par adopter des comportements qui vont mener au pire imaginé… En amour, cela peut se manifester par des fouilles dans les affaires de notre partenaire, des interrogatoires, des pics mal placés. Par peur de se faire tromper, on pousse finalement l’autre à s’éloigner de nous…

Comment me sortir de là?

Rassurez-vous, il ne faut pas toujours rompre pour retrouver un équilibre! La première étape est de prendre conscience de ses problèmes et de travailler sur ses besoins afin de ne pas toujours être dépendant de l’autre. Même si vous pensez que l’autre est à l’origine de cette dépendance affective, sachez que vous devrez toujours réaliser un travail sur vous même: si vous êtes tombée dans cette relation affective et que vous avez adopté cette position de faiblesse, vous risquez de reproduire le même schéma. Posez-vous les bonnes questions et parlez en à votre partenaire: se sent-il oppressé par vos changements fréquents d’émotions? Comment ressent-il cette dépendance affective? Analysez également vos autres relations: imposez-vous des activités à vos amies? Dictez-vous le groupe? Apprenez également à combler vous même vos besoins et à être plus attentive à votre bonheur en solo. Veillez aussi à ne pas trop en attendre de vos relations et ne pas espérer que l’autre puisse un jour changer. Il est tel qu’il est et si cela ne vous convient pas, parlez-lui en ou partez pour le bien-être de tous les deux.

 Pour aller plus loin: « Le Harcèlement émotionnel, s’aimer sans s’étouffer« , 18€, de Virginie Megglé. Editions Eyrolles. À shopper ici.

+ de sujets love: