Chacune de vos journée démarre de la même manière: vous dressez la liste de vos tâches que vous barrez au fil de la journée? Attention au biais d’achèvement…

Ces dernières années, de nombreux travailleurs ont opté pour les to-do lists. Très pratiques et satisfaisantes, elles permettent de structurer sa journée et de ne rien oublier. Trop beau pour être vrai? Peut-être bien…

Toujours plus vite

Pour ceux et celles qui font des to-do lists chaque jour, celles-ci doivent leur sembler bien inoffensives : comment un simple outil de travail pourrait-il s’avérer néfaste? Mais elles influenceraient négativement notre manière de fonctionner. Pour faire simple, lorsque l’on accomplit une des tâches de notre to-do list, nous ressentons un fort degré d’auto-satisfaction, une sensation très appréciée par notre cerveau. Mais attention à ne pas devenir accro! Sur le long terme, nous aurions tendance à réaliser les tâches les plus simples et les plus rapides afin de ressentir plus rapidement cette satisfaction, délaissant ainsi les tâches les plus grandes et, souvent, les plus importantes.

Débordé ou désorganisé?

Résultat, on a tendance à délaisser ses tâches importantes et à les repousser au lendemain, vu qu’on a bien mérité une “petite pause” après toutes les tâches cochées sur notre liste. C’est ce qui explique pourquoi certaines personnes ont l’impression d’être surchargées alors qu’elles exécutent un tas de petites tâches non-urgentes. De plus, ce besoin de finir toutes ces tâches dans des délais parfois trop courts, implique que nous avons moins de temps à consacrer aux tâches effectuées, nous avons donc tendance à les bâcler. Faut-il pour autant zapper cet outil précieux? Pas spécialement, mais peut-être ajouter un ordre des priorités à votre to-do list afin d’être certain(e) de ne pas se ruer vers les tâches facilement accessibles.

Lisez aussi: