Home Bien-être Psycho Célibat… 11 ans plus tard
Célibat... 11 ans plus tard

Vous vivez une longue période de célibat? Vous vous posez des questions sur vos chances de redécouvrir le plaisir charnel? Brigitte, 48 ans, nous confie son histoire.

 

11 ans. La période d’abstinence de Brigitte a duré 11 ans! Abstinence, ça sonne un peu chrétien, comme un vœu chaste… mais il n’en était rien.

Brigitte sortait, à 31 ans, d’une relation amoureuse de presque 15 ans. Après sa rupture, elle voulait prendre le temps de savoir qui elle était vraiment. Elle était à nouveau libre, et comptait bien enfin mener une vie amoureuse légère.

Brigitte a bien reçu quelques avances, mais surtout d’hommes mariés, ce qui ne la tentait guère. Et ce n’est pas non plus comme si les friends with benefits se bousculaient au portillon….

« J’ai découverT de nouvelles façons de me procurer du plaisir »

Un gigolo? Très peu pour Brigitte: à peine avait-elle contacté le jeune homme qu’elle fit marche arrière tellement celui-ci s’était montré cru

Deux ans plus tard, Brigitte rencontre Pierre, un voisin. Très sympa et mignon, il vient juste de quitter sa femme. Et c’est lors d’un repas, au moment de la vaisselle, une spatule à la main, qu’il lui dit combien il la trouve attirante.

Pierre l’embrasse. C’est étrange, nouveau, mais trop de questions se bousculent dans la tête de Brigitte . C’est après une longue discussion ouverte et franche où tout deux se mettront d’accord sur le fait qu’ils ne désirent pas tout de suite se lancer dans une relation, qu’ils passeront la nuit ensemble.

« Je reprenais soudain contact avec tout un pan de ma féminité »

Brigitte et Pierre se verront régulièrement, sans pour autant se considérer comme un couple. Après un an, ils se sépareront, mais le désir de Pierre pour Brigitte lui aura donné un réel élan dans sa confiance en elle.

Brigitte s’inscrira ensuite sur des sites de rencontre, aura quelques aventures et profitera d’être célibataire et heureuse. Quelques année plus tard, Brigitte finira par trouver la stabilité dans son couple avec Jean. Elle assure: « Aujourd’hui, je sais à quel point une vie sexuelle épanouie procure du bien-être, mais je sais aussi qu’une vie sans sexe n’est pas un calvaire; elle est juste un peu moins colorée ».

CELIBATAIRE OU EN COUPLE: