C’est certainement l’une des situations les plus gênantes qui puissent arriver pendant une nuit torride avec votre partenaire. Tout se passe bien, vous frôlez le nirvana et oupsss: vous appelez Jules par le mauvais prénom. Un vrai libido killer! S’en suit alors un long blanc terriblement gênant. Un professeur de psychologie à l’Université Concordia, le Dr Jim Pfaus, s’est penché sur cet étrange phénomène et a publié un article sur le sujet dans le prestigieux journal The Independent. Son verdict? C’est une situation normale et tout à fait naturelle (et c’est un scientifique qui le dit!).

Une madeleine de Proust

Lors d’un rapport sexuel, notre cerveau se remémore nos anciennes relations. Se tromper de prénom est donc naturel et loin d’être insultant: votre nouvel amant vous rappelle juste des bons souvenirs avec un autre ancien compagnon. Votre rapport avec votre partenaire vous rappelle une ancienne relation. « Supposons que la personne ait eu un amant très spécial qui l’a fait frissonner. Les sensations sexuelles, la qualité des orgasmes et le sentiment de proximité étaient associés à cette personne et à son nom », explique l’expert.

Ne pas nier

Si ce phénomène est naturel, ce n’est pas pour autant qu’il n’est pas affreusement gênant. D’ailleurs, il n’est pas simple de surmonter une telle erreur. Pour Jim Pfaus, il vaut mieux ne pas nier ce qu’il vient de se passer: « Arrêtez ce que vous êtes en train de faire, parlez-en et essayez de trouver un moyen de donner à tout ceci une fin heureuse », estime-t-il.

On y pensera!

Sur le même sujet: