Vous souffrez régulièrement d’une infection de la vessie ou d’autres problèmes urinaires? Vous n’êtes certainement pas la seule. 1 femme sur 2 souffre d’une infection des voies urinaires dans sa vie. 1 femme sur 5 souffre même d’infections récurrentes de la vessie, de 2 à 3 fois par an. Pas facile, lorsque l’on sait que ces infections peuvent être très douloureuses. Heureusement, grâce à Uri-cran, il existe des solutions pour maintenir votre confort urinaire.

Pas de quoi paniquer en cas d’infection de la vessie: la membrane muqueuse de votre vessie est enflammée, une condition bénigne. Pourtant, cela peut devenir extrêmement désagréable. Vous avez souvent envie d’uriner, mais la quantité d’urine est étrangement plus petite que la normale. De plus, vous ressentez une sensation de brûlure en urinant et vous pouvez souffrir de douleurs abdominales ou de douleurs au bas du dos.

Pourquoi les femmes sont-elles plus touchées que les hommes?

L’inflammation de la vessie peut se déclarer chez les hommes et les femmes, mais les femmes en souffrent beaucoup plus souvent. Comment expliquer cela? C’est l’anatomie qui est en cause: c’est généralement la bactérie E. coli qui est responsable, une bactérie qui se propage dans les intestins chez les hommes et les femmes. Lorsque ces bactéries se retrouvent dans l’urètre, elles se fixent sur la paroi de la vessie, se multiplient et l’inflammation se produit. Les femmes ayant un urètre beaucoup plus court que les hommes, la bactérie atteint la vessie beaucoup plus rapidement chez elles. Bien que toutes les femmes courent le risque  d’avoir une infection de la vessie, elles sont souvent touchées durant la ménopause. Après la ménopause, nous produisons moins d’hormones féminines, ce qui entraîne à son tour une augmentation de la sensibilité de la muqueuse vaginale pour les infections bactériennes et un amincissement de la muqueuse de l’urètre. En outre, les antibiotiques perturbent l’équilibre bactérien, ce qui augmente le risque d’inflammation de la vessie. Les femmes enceintes courent également un risque plus élevé en raison de la dilatation physiologique des voies urinaires. Enfin, vous courez un risque plus élevé si votre système immunitaire est affaibli, par exemple en cas de rhume.

MOINS D’ANTIBIOTIQUES

Par conséquent, pour soigner une cystite bénigne, choisissez d’abord Uri-Cran Forte: c’est un dispositif médical sans ordonnance pour guérir et prévenir l’inflammation de la vessie. Il est le plus souvent recommandé par les médecins et les pharmaciens. Il évite la prolifération des bactéries et réduit le risque de migration de la bactérie E. coli vers la vessie. De plus, il atténue les symptômes, vous sentez moins de pression sur votre vessie et la douleur disparaît plus rapidement. Ayez-le dans votre sac, vous pouvez également le prendre dès les premiers symptômes. Par contre si vous avez de la fièvre, consultez votre médecin. Vous êtes enceinte? Vous avez besoin d’une prescription médicale. Contactez également votre médecin.

Mieux vaut prévenir…

… que guérir! Vous prévoyez une période qui pourrait réduire le confort urinaire (par exemple de longs trajets en voiture qui ne vous permettront pas d’aller aux toilettes assez régulièrement, un cours de natation durant lequel vous porterez votre maillot humide pour une longue période), il est alors certainement recommandé d’utiliser un complément nutritionnel naturel. Uri-Cran Confort est un complément à base de cranberries: vous le diluez dans un verre d’eau après le petit déjeuner ou vous optez pour la version comprimé. Si vous voulez un effet durable, utilisez-le pendant quelques mois afin de prévenir d’autres problèmes.

Et surtout, il est important de boire suffisamment et d’éviter les sous-vêtements synthétiques. Découvrez tous les conseils prévention d’Uri-Cran sur son site web.