Impossible de passer une nuit sans devoir vous rendre aux toilettes? Découvrez les causes de ce phénomène et comment y remédier!

La Nyctu-quoi?

« Nycturie ». Derrière ce mot étrange se cache un problème banal que certaines femmes doivent affronter au quotidien. La nycturie, c’est le terme scientifique pour désigner le fait de devoir aller aux toilettes régulièrement pendant la nuit. Un phénomène ennuyeux qui détériore la qualité du sommeil de nombreuses femmes. Si boire un peu moins d’eau est toujours une bonne solution, ce n’est pas toujours suffisant. Voici comment vous devez procéder pour ne pas devoir vous lever en pleine nuit et enfin vous reposer!

Cela nous est tous arrivé au moins une fois: vous êtes emmitouflée dans votre couette prête à vous endormir et… arrive ce vilain besoin. Vous voyez, celui qui vous oblige à vous lever et affronter le froid, qui vous réveille un peu plus et vous prive de sommeil pour au moins une demi-heure (sauf si vous utilisez cette technique pour vous endormir en une minute). Si cela vous arrive régulièrement, vous souffrez peut-être de nycturie. Ce trouble perturbe votre nuit, détériore la qualité de votre sommeil et a donc des répercussions négatives sur votre journée de travail.

Les causes

Commençons d’abord par l’explication la plus basique. Peut-être buvez-vous trop d’eau ou de thé avant d’aller dormir? Cependant, il existe de nombreuses causes physiques qui peuvent stimuler ces envies intempestives, comme le diabète ou une vessie hyperactive. Des problèmes cardiaques peuvent également être à l’origine de cette nycturie, tout comme des infections de la vessie ou l’apnée du sommeil. Mais il n’y a pas que les pépins physiques qui peuvent influencer votre vessie – votre santé mentale joue également un rôle dans cette histoire. Les personnes qui souffrent de dépression vont plus régulièrement aux toilettes pendant la nuit. L’âge influence aussi le fonctionnement de votre vessie, puisque les personnes âgées souffrent malheureusement davantage de nycturie.

Les solutions

La piste la plus basique à étudier: buvez moins (le soir)! Hydratez vous correctement le matin et en début d’après-midi et, avant d’aller dormir, réduisez votre consommation d’eau. Autre conseil: ne mangez pas trop tard le soir, car la digestion stimule la production d’urine, et limitez votre consommation de thé et d’alcools. Vous pouvez aussi vous muscler le plancher pelvien à la salle de sport (demandez à votre prof’ de fitness quelques exercices ciblés pour vous muscler cette partie du corps). Si cela ne s’améliore toujours pas passez chez le médecin, car ce symptôme peut aussi être le signe d’une autre maladie

Après tous ces conseils, êtes-vous prête à passer une nuit tranquille?

Pour une nuit reposante: