On taquine nos hommes sur leurs méconnaissances du sexe féminin, mais sommes-nous vraiment incollables sur leur sexualité?

C’est bien beau de râler sur votre Jules car il n’a pas trouvé votre point G, mais, vous, connaissez-vous parfaitement l’anatomie de votre chéri et son fonctionnement? La rédac’ passe au crible 5 clichés concernant la sexualité masculine.

01

Ejaculation = orgasme assuré

C’est le cliché le plus véhiculé à propos de la gent masculine. NON éjaculation et orgasme ne vont pas spécialement de paire. C’est souvent le cas, certes, mais cela n’est pas indubitable. L’orgasme se jouant dans notre cerveau, les hommes peuvent très bien éjaculer sans jouir et inversement. Prenez l’exemple des éjaculateurs précoces: leur éjaculation revient plus à un accident, à un dérapage qu’à du pur plaisir.

02

Les hommes ne pensent qu’au sexe

Oui et non. Non les hommes ne pensent pas H24 à nos petites culottes (dieu soit loué sinon les conversations pendant un rendez-vous seraient fort limitées). Cependant, selon les études menées sur le sujet, il est prouvé que les hommes pensent davantage au sexe que les femmes.

03

Il n’y a que les femmes qui simulent

Vrai et faux. Certes les mécanismes de l’appareil reproducteur masculin peut nous faire croire que les hommes ne sont pas capables de simuler mais de nombreux partenaires ont reconnu avoir déjà eu recours à cette pratique. Comment? En retirant rapidement le préservatif et en le jetant plus vite que son ombre, par exemple…

04

Les hommes n’ont pas de point G

Rien n’est plus faux! Les hommes ont eux aussi leur point G, mais ils ne vous laisseront pas toujours faire! Il se situe à l’intérieur du rectum, près de la prostate. Cependant, certains hommes assimilent cette quête du point G à une pénétration, ce qui peut les refroidir voire les bloquer.

05

Pas d’érection = pas d’attirance

Les hommes ne sont pas des robots! Stress, fatigue ou problème de concentration: de nombreux hommes ont déjà connu des problèmes d’érection mais cela concerne rarement leur partenaire. Un tas de facteurs peuvent influencer les érections, qu’ils soient physiques ou psychologiques (peur de décevoir, stress,…).

Ceci devrait vous intéresser: