Home Beauté (Re) PLAY
(Re) PLAY

Notre rôle de journaliste beauté, c'est de vous donner le goût ou, plutôt, le parfum de demain. De sentir, pour vous, l'air du temps et de le diffuser d'un bout à l'autre de l'année. 

Cette anticipation sur vos coups de coeur nous pousse à aimer les parfums qui disent "I love you" en décembre, à nous noyer dans une brume marine en mars et à nous blottir dans des parfums capiteux dès la fin du mois d'août.

Alors, pour une fois, j'ai choisi de faire tourner la roue à l'envers et de terminer 2012 en… revenant sur quelques moments olfactifs qui ont marqué cette année. Parce-que certaines fragrances nées ces 12 derniers mois sont là pour longtemps. Vraiment.

2012 avait, j'ai trouvé, un petit parfum d'enfance. Comme si notre fragrance préférée devait ressembler à une Madeleine de Proust censée nous donner un petit bonus "innocence". L'histoire de Blackberry & Bay de Jo Malone est celle de la cueillette des mures en plein mois de septembre. Une parenthèse hors du temps, mais… les pieds dans la boue avec, en guise de décor, la nature anglaise et un parfum de jeux interdits où le laurier se la joue causeur de trouble. Qui me cherche…

Certains instants ne s'oublient pas. C'est ce que s'est dit le parfumeur à qui Maison Martin Margiela a confié les 3 version de REPLICA. Des "concentrés de passé", comme des moments volés et capturés dans un flacon. Funfair Evening, mon préféré, ressemble à une barbe à papa achetée sur une fête foraine. Derrière une apparence ronde et sucrée, on décèle toutefois un fond puissant et tenace. Parce qu'à force de trop jouer, on risque de s'attacher.

Tout ça ne nous a évidemment pas empêché de dévorer l'été et d'en savourer chaque instant intensément. Escale à Parati de Dior nous a transportés dans la chaleur du Brésil, là où le jeu se confond avec la réalité. Là où la délicatesse du bois de rose cache d'autres notes suaves et gourmandes. Une fragrance fraiche qui caresse la peau bronzée avant de s'enfuir en laissant un sillage boisé. Mais était-ce bien l'été? Mirage ou réalité?

Dans le jardin d'Eden de Gucci, la fragrance Flora Generous Violet est peut-être la plus complexe de la série. Sous ses airs de bonbon acidulé, cette eau cache une note musquée qui la place à mi-chemin entre pureté et sens de la démesure. Mais qui oserait mettre en doute l'innocence – même feinte – d'une belle en Gucci?

Pas plus, d'ailleurs, que la virginité de celle dont l'habit olfactif est signé Armani. Secrète et raffinée jusqu'au plus profond de son âme, elle aime s'imaginer au Paradis, au coeur d'un champ de figuiers. Figuier Eden, c'est la puissance de la nature offerte en cadeau à celles qui succombent à la délicieuse tentation d'un fruit riche et gras comme l'été. Tout ça restera, cela va sans dire, très très… Privé. 

Cette année, il a été beaucoup question de noir. Mon préféré? Celui de Coco. Un parfum séducteur et envoutant, tellement en phase avec celle dont il porte le nom. Gabrielle Chanel disait "qu'une femme non parfumée n'a pas d'avenir". J'ajouterais qu'en 2012, une femme amoureuse qui n'a pas tenté de noyer l'homme désiré dans un tourbillon de Coco Noir a raté une occasion de succomber, elle-même, à un cocktail explosif, aussi compliqué et intriguant qu'une love story au parfum d'interdit. 

Tout aussi séductrice, mais nettement plus enfantine, la femme Angel de Thierry Mugler a célébré ses 20 ans cette année en sortant une édition très cuir. Vous vous souvenez ce que vous faisiez en 1992 lorsque Mugler cassait tous les codes en transformant les femmes en friandises sensuelles? Moi, j'en vaporisais des nuages entiers dans la salle de bain de mes parents. Un prélude à mon envie – toujours intacte – d'envelopper mes passions dans un nuage insolant, mais aussi tellement maternel. 

C'est peut-être ce qui explique, mon tout dernier coup de coeur de l'année: Mandorlo di Sicilia d'Aqua di Parma, une eau méditerranéenne sucrée comme les amandiers du sud, entêtante comme de grandes brassées de lavande et pourtant si enveloppante. Comme un amour trop beau pour être consommé. A moins, comme c'est le cas ici, qu'il puisse être partagé.

C'est ce que je vous souhaite, quel que soit votre choix… de parfum. Très belle année.

M.H.